iPad 2 : frénésie aux États-Unis, report au Japon


Jean-François Ferland - 16/03/2011

Le iPad 2 d’Apple, commercialisé aux États-Unis, fait l’objet de rumeurs et de spéculations. Au Japon, son lancement a été reporté en raison des catastrophes des derniers jours.

Le iPad 2 d’Apple, qui sera commercialisé au Canada à compter du 25 mars 2011, fait produire bien des caractères ASCII dans Internet.

Le mardi 14 mars, plusieurs sources sur le Web – surtout des blogueurs et des sites Web indépendants – affirmaient que la tablette numérique faisait l’objet d’une rupture d’inventaire complète trois jours après le début de sa commercialisation aux États-Unis.

D’autres sources indiquaient que des boutiques du fabricant d’appareils informatique et électroniques et des magasins de vente au détail auraient regarni leurs tablettes à temps pour l’ouverture de leurs portes le 15 mars 2011.

Selon certains, des commerçants ouvriraient les portes de leurs établissements plus tôt que d’habitude, mais d’autres estimaient que plusieurs établissements n’auraient pas en main de nouveaux exemplaires de la tablette numérique. Le blogue Apple B*tch, dans un billet, rapporte que des magasins ont bel et bien ouvert plus tôt, mais n’avaient pas reçu les livraisons d’iPad 2 prévues.

Soulignons que plusieurs de ces affirmations sont fondées sur des commentaires de sources anonymes ou bien sur des spéculations.

Disparités en file et en ligne

Le jour du lancement du iPad 2, des files de consommateurs souhaitant acquérir la nouvelle génération de la tablette numérique ont été observées devant plusieurs établissements commerciaux en sol américain.

Toutefois, il semble que l’appareil ne pourra être acheté sur le Web avant quelques semaines. Dans la boutique en ligne d’Apple aux États-Unis, le temps estimé de livraison d’un iPad 2 est de quatre à cinq semaines.

Dans l’espace transactionnel du détaillant Best Buy aux États-Unis, on indique que le iPad 2 n’est pas disponible ni pour un achat en ligne, ni pour un achat avec cueillette en magasin. Une fonction d’indication de l’inventaire pour la cueillette en magasin indique unavailable pour tous les modèles. Il n’est pas possible de définir si cette indisponibilité est due à une rupture d’inventaire ou bien à une désactivation de ce type d’achat.

Le 15 mars 2011 en milieu de journée, un article du magazine ComputerWorld citait des propos de plusieurs analystes qui s’attendaient à ce que les inventaires du iPad 2 soient limités durant plusieurs semaines encore. Toutefois, certains estimaient que les délais de livraison pourraient changer au gré de la réception de commandes en provenance d’Asie.

Un million d’unités vendues ?

Alors qu’Apple n’a pas divulgué le nombre d’unités vendues aux États-Unis depuis le 11 mars, des analystes estiment que le fabricant pourrait avoir vendu plus d’un million d’unités du iPad 2 au cours d’une fin de semaine. Une dépêche de l’agence Reuters cite à cet effet l’analyste Scott Sutherland de la firme Wedbush Securities.

Pour la première version du iPad, Apple avait annoncé le 3 mai 2010 dans un communiqué que la marque du million d’unités vendues avait été atteinte 28 jours après le lancement du produit.

Au moment de mettre en ligne, Apple n’avait pas émis de communiqué portant sur des ruptures d’inventaire pour le iPad 2, ni sur le nombre d’unités vendues. Toutefois, l’entreprise doit se réjouir de l’attention qui est porté envers son produit dans le cyberespace…

Report du lancement au Japon

D’autre part, plusieurs sources sur Internet, dont l’agence de presse Reuters, indiquent qu’Apple reporte à plus tard le lancement de l’iPad 2 au Japon.

Cette décision aurait été prise par Apple à la suite des tremblements de terre et du tsunami qui ont affecté plusieurs régions du pays d’Asie.

Apple n’a diffusé aucune nouvelle date de lancement du iPad 2 au Japon.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+