Internet à large bande : les ménages québécois en queue de peloton


Jean-François Ferland - 21/01/2011

En 2009 le Québec occupait l’avant-dernier rang du classement des provinces canadiennes en matière de branchement des ménages à Internet haute vitesse. Pour l’ensemble des types de connexions, le Québec se situait sous la moyenne canadienne.

L’Institut de la statistique du Québec, en mettant à jour ses indicateurs sur le branchement des ménages à Internet à basse et à haute vitesse, révèle que 60,2 % des ménages québécois étaient branchés à Internet à l’aide d’une connexion à large bande en 2009.

Il s’agit d’une progression de 6,2 points de pourcentage en comparaison avec le taux de branchement de 54 % pour l’année 2008.

Or, ce taux de 60,2 % confère l’avant-dernier rang au Québec dans le classement des provinces canadiennes, devant l’Île-du-Prince-Édouard qui avait un taux de branchement des ménages à Internet haute vitesse de 47 %.

Les provinces canadiennes qui avaient les plus importants taux de branchement à Internet haute vitesse dans les ménages en 2009 étaient la Colombie-Britannique (74,1 %), l’Ontario (66 %) et l’Alberta (65,2 %).

Le taux de branchement à Internet haute vitesse au Canada était établi à 65,1 % pour 2009, contre 62,4 % en 2008.

Le Québec, vice-roi de la basse vitesse

Alors qu’il est à la traîne en matière de connexion des ménages à Internet large bande, le Québec occupait le deuxième rang du classement des provinces canadiennes pour le branchement à Internet à basse vitesse en 2009, avec un taux de 7,6 %.

En 2008, 10,6 % des ménages québécois étaient branchés à Internet à basse vitesse. Cela signifie que le taux de branchement pour 2009 était inférieur de trois points de pourcentage.

Seule l’Île-du-Prince-Édouard devançait le Québec dans ce classement en 2009, avec un taux de branchement des ménages à Internet basse vitesse de 14 %. À l’opposé, la Colombie-Britannique avait un taux de branchement trop faible pour être publié par l’Institut de la statistique du Québec. Terre-Neuve-et-Labrador avait un taux de branchement de 3 %, alors que l’Alberta avait un taux de 3,8 %.

Pour l’ensemble du Canada, le taux de branchement des ménages à Internet à basse vitesse était de 5,6 % en 2009, contre 7,7 % en 2008.

Au dernier rang des « autres types de connexion »

À propos des connexions par ligne téléphonique liée à un téléviseur et des connexions sans fil au moyen d’appareils mobiles, le Québec avait un taux de branchement des ménages de 3,4 % en 2009.

Ce taux conférait le dernier rang au Québec du classement des provinces canadiennes, devant Terre-Neuve-et-Labrador (3,5 %). Les provinces qui avaient les plus hauts taux de branchement dans cette catégorie étaient l’Alberta (13,8 %), l’Île-du-Prince-Édouard (9 %) et l’Ontario (8,2 %).

Dans l’ensemble du Canada, le taux de branchement des ménages à Internet par des types de connexion autres que la basse vitesse et la haute vitesse en 2009 était de 7,1 %.

Au septième rang du classement général

Toutefois, en combinant les divers types de branchement à Internet des ménages québécois en 2009, l’Institut de la statistique du Québec estime que le taux de branchement était de 67,8 % en 2009, ce qui donnait au Québec le septième rang parmi les provinces canadiennes.

En 2008, le taux de branchement général des ménages québécois était de 64,6 %, soit 3,2 points de pourcentage de moins qu’en 2009.

En tête de liste du classement des provinces canadiennes pour 2009, on retrouvait l’Alberta (82,8 %) et la Colombie-Britannique (80,9 %). En bas de la liste, on retrouvait l’Île-du-Prince-Édouard (61 %) et Terre-Neuve-et-Labrador (64,6 %).

Pour l’ensemble du Canada, le taux de branchement à Internet était de 77,8 % en 2009, contre 74,1 % en 2008.

Les données publiées par l’Institut de la statistique du Québec qui ont trait au branchement à Internet des ménages québécois proviennent de la plus récente édition de l’Enquête sur les dépenses des ménages de Statistique Canada.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+