IntégraTIon Montréal : un programme d’aide à l’embauche des immigrants qualifiés au Québec


Jean-François Ferland - 22/02/2011

Le programme IntégraTIon Montréal jumellera des immigrants qualifiés en TIC et des PME ayant des postes à combler. L’initiative, qui prône la formation continue, inclut un volet d’accompagnement.

L’organisme TechnoCompétences, qui agit à titre de comité sectoriel de main-d’oeuvre en technologies de l’information et des communications au Québec, lance le programme IntégraTIon Montréal pour apparier des PME montréalaises ayant des postes en TIC à combler et des travailleurs qualifiés qui ont immigré au Québec depuis moins de cinq ans.

Le programme, dont le nom complet est « IntégraTIon Montréal – alternance travail-études pour les professionnels formés à l’étranger en TIC », met l’emphase sur l’apport d’une formation de mise à niveau à l’employé selon l’approche de l’alternance entre le travail et les études.

Une subvention de la formation de mise à niveau peut couvrir jusqu’à la totalité des coûts d’achat d’une formation, pour un maximum de dix heures et demie par semaine ou 30 % du temps de formation sur douze mois. Également, le programme peut couvrir une partie ou la totalité du salaire de l’employé durant les heures de formation.

Le montant maximal alloué à une entreprise pour un candidat embauché est de 8 666 $ par année. Le salaire maximum admissible d’un employé est de 70 000 $. Une organisation participante peut s’engager au programme pour un maximum de deux ans par employé embauché, pour un maximum de trois employés par année.

TechnoCompétences procédera à l’évaluation de l’admissibilité au programme des candidats et des entreprises. Les candidats doivent postuler un emploi ou intégrer une banque de candidats par le biais d’un formulaire en ligne. Les entreprises, pour leur part, doivent contacter la directrice du projet par téléphone ou par courriel.

Le programme IntégraTIon Montréal bénéficie du financement d’Emploi-Québec et d’une collaboration de la grappe industrielle TechnoMontréal.

Passerelle

Martine Lafrance, la directrice de projet qui est responsable du programme IntégraTIon Montréal, souligne que l’initiative s’inscrit dans le contexte de la pénurie de main-d’oeuvre dans l’industrie des TIC. En parallèle aux initiatives d’incitation des étudiants à joindre les programmes d’études en TIC, ce projet vise à faciliter l’exploration par les entreprises du bassin sous-exploité des immigrants qualifiés.

« Beaucoup d’immigrants qui sont déjà formés en TIC n’arrivent pas à trouver du travail rapidement. Plusieurs suivent une formation additionnelle en pensant que cela les aidera à trouver plus rapidement du travail, alors que ce que les employeurs veulent c’est de l’expérience de terrain. Nous avons essayé de faire une passerelle plus rapide entre les nouveaux arrivants qui sont ici depuis moins de cinq ans – où le taux de chômage est le plus élevé – et les employeurs », explique Mme Lafrance.

« Nous voulons aider les immigrants à intégrer tout de suite un emploi et favoriser auprès des employeurs la formation continue de ces gens, afin qu’ils effectuent les mises à niveau nécessaires pour occuper des postes à la hauteur de leurs compétences. Trop souvent, on voit des gens qui ont un baccalauréat en informatique ou dans d’autres domaines connexes, mais qui n’ont trouvé qu’un emploi de service à la clientèle dans un magasin », constate-t-elle.

La directrice de projet ajoute que la formation fournie à un travailleur immigrant peut être aussi bien une actualisation de quelques heures des connaissances en programmation qu’un cours de gestion de projet de niveau universitaire.

Cheminement assisté

TechoCompétences, à titre de gestionnaire du projet IntégraTIon Montréal, procédera à la qualification des immigrants et des employeurs, mais réalisera aussi de l’accompagnement et du suivi auprès des deux parties.

« L’accompagnement pourrait la différence pour la réussite du programme, croit Mme Lafrance. C’est ce qui a été demandé par les employeurs avec lesquels nous avons travaillé pour la création de ce projet. Si un employeur désire mieux gérer la diversité dans son entreprise parce qu’il s’y est moins impliqué au cours des dernières années, nous pourrons l’aider à trouver des ressources. D’autre part, si un candidat a de la difficulté à se présenter en entreprise, nous pourrons l’aider à se pratiquer et se faire valoir. »

L’objectif établi pour la première année du programme IntégraTIon Montréal, qui constitue en quelque sorte un projet pilote, est de soutenir l’intégration de quinze immigrants.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+