IntégraTIon Montréal : les conditions d’admissibilité


Jean-François Ferland - 22/02/2011

TechnoCompétences précise les modalités de participation des immigrants qualifiés en TIC et des organisations au programme d’intégration du marché du travail IntégraTIon Montréal.

L’organisme TechnoCompétences décrit dans un document les modalités de IntégraTIon Montréal, un nouveau programme de jumelage des immigrants qualifiés en TIC et des employeurs.

(Lire : IntégraTIon Montréal : un programme d’aide à l’embauche des immigrants qualifiés au Québec)

En clair, les organisations qui peuvent adhérer au programme IntégraTIon Montréal sont des entreprises de petite ou moyenne envergure, de 200 employés ou moins, qui ont leur établissement sur l’île de Montréal et qui offrent des postes sur le territoire montréalais. Elles doivent offrir des emplois durables et permanents aux immigrants, mais aussi procéder à leur encadrement et leur suivi.

Les organisations admissibles sont les entreprises privées (dont les travailleurs autonomes), les organismes sans but lucratif et les entreprises de l’économie sociale.

Les organisations en infraction avec l’Office québécois de la langue française, les entreprises en grève ou en lock-out et les agences de location de personnel sont exclues du programme. Les employeurs faisant partie de la famille immédiate d’un candidat à un poste sont exclus également du programme, à moins que TechnoCompétences estime qu’il n’y ait pas d’embauche par favoritisme.

Également, les organisations « dont les activités portent à controverse et avec lesquels il serait déraisonnable d’associer le nom de TechnoCompétences et d’Emploi-Québec » sont exclues.

Candidats admissibles

Les candidats admissibles au programme sont des personnes qui ont immigré au Québec depuis moins de cinq ans et qui ont un permis de travail ou leur résidence permanente, ou bien des personnes réfugiées depuis moins de cinq ans qui ont un permis de travail.

L’admissibilité d’un candidat sera validée à l’aide d’un document officiel du gouvernement provincial qui indique sa date d’arrivée au Québec, de son curriculum vitae faisant état de sa formation. Le candidat doit résider sur l’île de Montréal ou dans les couronnes nord et sud de Montréal. La personne devra être sans emploi, travailler dans un autre domaine que celui des TIC ou bien avoir un emploi qui requiert un niveau de scolarité inférieur à sa diplomation.

Complément à PRIME

TechnoCompétences précise qu’il est possible pour une organisation de combiner l’apport du programme IntégraTIon Montréal à celui du Programme d’aide à l’intégration et des minorités visibles en emploi (PRIME) d’Emploi-Québec.

Ce programme, qui est offert en collaboration avec le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, verse à l’employeur d’un travailleur admissible une aide financière qui couvre notamment une portion du salaire pour l’intégration en emploi, le salaire d’un accompagnateur et des dépenses de formation. Emploi-Québec qualifie le travailleur admissible et verse la subvention à l’entreprise.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+