iNovia et OMERS investissent 1,5M$ dans Pressly


Denis Lalonde - 13/03/2013

Le fonds d’investissement iNovia Capital et le régime de retraite des employés municipaux de l’Ontario (OMERS) investissent un total de 1,5 million de dollars dans la société torontoise Pressly.

Pressly offre des services de plateformes mobiles publicitaires. Les produits permettent, selon l’entreprise, de regrouper les contenus de plusieurs sources, comme les sites Internet, les blogues, les fils RSS et les comptes sur les médias sociaux, afin de créer une « expérience interactive » sur les téléphones intelligents et les tablettes.

Tous les contenus sont regroupés sous la forme d’une application mobile à l’image du client, sans qu’un téléchargement soit nécessaire.

Les services de Pressly utilisent l’informatique en nuage et sont actuellement disponibles en version bêta. Après une période d’essai de 30 jours, les clients de l’entreprise devront payer un abonnement mensuel variant entre 199 et 499 dollars par mois.

iNovia, un fonds d’investissement en capital de risque, dit posséder des actifs sous gestion de 275 millions de dollars. L’entreprise québécoise détient entre autres des participations dans le détaillant en ligne Beyond the Rack et dans le concepteur de jeux mobiles Gamerizon.

De son côté, OMERS Venture est la division des investissements en capital de risque d’OMERS. Le régime de retraite gère des actifs d’environ 61 milliards de dollars.




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW