Horloge biométrique de pointage chez Air Canada


Dominique Lemoine - 28/01/2015

La Commission d’accès à l’information du Québec se dit préoccupée par l’implantation par Air Canada d’une horloge de pointage des heures de présence des salariés qui fonctionne avec un lecteur d’empreintes digitales.Logos d'Air Canada et de la Commission d'accès à l'information

La Commission d’accès à l’information du Québec affirme que ce système biométrique a été mis en place par la compagnie aérienne Air Canada à Montréal et soutient qu’elle prévoit demander à Air Canada de lui fournir des informations relatives à sa mise en place d’une telle banque de caractéristiques biologiques et de mesures biométriques sur ses employés.

La biométrie est la reconnaissance et l’analyse mathématique des caractéristiques biologiques d’une personne et elle est destinée à déterminer l’identité d’une personne de manière irréfutable.

« La Loi concernant le cadre juridique des technologies de l’information exige de toute personne qui implante un tel système au Québec d’en faire la déclaration à la Commission qui peut, par la suite, rendre toute ordonnance concernant la confection et l’utilisation d’une telle banque de mesures biométriques », mentionne la Commission d’accès à l’information.

De plus, toujours selon la Commission, « il est de la responsabilité de toute entreprise faisant affaire au Québec de prendre les mesures pour assurer la protection des renseignements personnels qu’elle détient, incluant les règles qui sont relatives à l’utilisation de la biométrie ».

Lire aussi :

Renseignements personnels : les PME sensibilisées en 2015-01-27

Un milliard de revenus en gestuelle et biométrie d’ici 2019

Quand la perturbation technologie menace




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+