Hausse de la perte nette trimestrielle chez EXO U


Jean-François Ferland - 03/03/2014

EXO U n’a pas produit de revenus au troisième trimestre de son année financière 2013.Logo de EXO U

EXO U, une entreprise de Montréal qui développe un cadre d’applications universel, pour la gestion d’environnements mobiles, qui est destiné aux organisations et aux établissements d’enseignement, avait rapporté des revenus de 100 000 dollars pour le troisième trimestre de son année financière 2012.

Pour le trimestre financier qui a pris fin le 31 décembre 2013, EXO U ne comptabilise pas de coût des ventes.

Les dépenses trimestrielles de 1,3 million de dollars d’EXO U correspondent à près du double des dépenses qui avaient été produites lors du trimestre équivalent de son année financière précédente. Parmi ces dépenses trimestrielles, EXO U rapporte des dépenses de 0,7 million de dollars pour des activités générales, de vente et d’administration, des dépenses de 0,3 million de dollars pour des activités en recherche et développement et des dépenses de 0,28 million de dollars qui sont liées à une compensation sous forme d’actions.

EXO U rapporte une perte nette trimestrielle de 1,3 million de dollars. Cette perte nette est supérieure de 80,2 % à la perte nette de 675 003 dollars qui avait été constatée par l’entreprise pour le troisième trimestre de son année financière 2012.

Durant son année financière 2013, EXO U a été acquise par la société de capital de démarrage Aumento Capital III pour une somme de 5,2 millions de dollars.

Également, en juin 2013, EXO U a obtenu un contrat de l’organisme gouvernemental National Secretariat for Science, Technology and Innovation, au Panama. En vertu de ce mandat, EXO U fournira un cadre d’application universel qui servira à l’établissement de classes numériques, au bénéfice de quelque 100 000 étudiants panaméens.

Bilan de neuf mois

Pour les trois premiers trimestres de son année financière 2013, EXO U fait état de revenus de 73 307 dollars et d’une perte nette de 6,03 millions de dollars.

Pour les neuf premiers mois de son année financière 2013, EXO U avait rapporté des revenus cumulatifs de 100 000 dollars et une perte nette cumulative de 1,86 million de dollars.

Soulignons qu’EXO U compte parmi ses cofondateurs Jean-Baptiste Martinoli, un développeur qui avait développé et commercialisé au début des années 2010 une tablette numérique qui était nommée ExoPC.

Dans nos archives : 
Conte du Bas-du-Fleuve : Un homme et son (Exo) PC …
ExoPC, un parcours aussi logique qu’incompris




Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+