Groupe Telecon acquiert les actifs en ingénierie de Netricom


Jean-François Ferland - 09/04/2014

Groupe Telecon, par une deuxième transaction avec Netricom, s’adjoint quelque 800 employés et étend sa présence dans huit provinces canadiennes.Logo de Groupe Telecon

Groupe Telecon, une entreprise de Trois-Rivières qui offre des services techniques d’ingénierie, de conception, de construction et de mise en service de réseaux filaires et sans fil, achète la division Services d’ingénierie de l’entreprise Netricom, de Baie-d’Urfé. La valeur totale de la transaction n’a pas été révélée.

Par cette acquisition, Groupe Telecon se dote de ressources qui permettront de fournir des services de conception de réseaux, dans le cadre d’une offre de bout en bout, aux grands fournisseurs de services de télécommunications au Canada.

Le président et chef de la direction de Telecon, André Héroux, a indiqué que la transaction s’inscrit dans un plan stratégique, établi en 2012, qui mise sur une croissance des revenus et une expansion pancanadienne.

« Cette acquisition d’actifs permet à Groupe Telecon d’avoir une visibilité pour le groupe de construction de réseaux et constitue une opportunité d’offrir une solution clé en main. Les quatre grands fournisseurs de services de télécommunications du Canada [NDLR Bell, Rogers, TELUS et Vidéotron] pourront compter sur un entrepreneur externe pour bâtir leurs réseaux et se concentrer sur l’offre de services à la clientèle », a déclaré M. Héroux.

Groupe Telecon, à la suite de la transaction, voit ainsi son nombre d’employés passer de 1 300 à plus de 2 100. L’entreprise, qui exploitait des bureaux Québec, en Ontario, en Nouvelle-Écosse, en Alberta et en Colombie-Britannique, ajoute des présences commerciales à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan.

22 M$ en soutien financier

Capital régional et coopératif Desjardins, l’actionnaire majoritaire de Groupe Telecon, a investi 15 millions de dollars dans l’entreprise pour réaliser la transaction avec Netricom. Ce montant porte à 49 millions de dollars la somme qui a été investie par le fonds dans Groupe Telecon.

« De constater aujourd’hui que Groupe Telecon devient un leader dans sa niche industrielle au Canada représente une grande fierté pour Capital régional et coopératif Desjardins et ses quelque 100 000 actionnaires québécois », a déclaré Marie-Claude Boisvert, chef de l’exploitation chez Desjardins Entreprises, Capital régional et coopératif.

La Caisse de dépôt et placement du Québec, pour sa part, a fait un investissement de 7 millions de dollars dans Groupe Telecon aux fins de la transaction. Le gestionnaire de fonds institutionnel du gouvernement du Québec, qui est également actionnaire de Groupe Telecon, porte à 30 millions de dollars son investissement total dans l’entreprise trifluvienne.

« Par cet investissement, la Caisse consolide la présence de Telecon à travers le pays et lui permet de se hisser parmi les chefs de file de son secteur, a mentionné Normand Provost, premier vice-président, Placements privés de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Il s’agit d’une deuxième transaction à être réalisée en quelques mois entre Groupe Telecon et Netricom. En décembre 2013, Groupe Telecon a fait l’acquisition des actifs et activités de la division de construction de réseaux sans fil de Netricom, une entité qui est contrôlée par la société de portefeuille québécoise Investissements Thornhill. Netricom a été fondée dans le cadre de l’acquisition, en mars 2012, des actifs de l’entreprise Prestige Telecom, de Baie-d’Urfé, qui était en faillite.

Netricom poursuivra ses activités commerciales dans le domaine de l’installation et de la réparation de câblage.

À lire aussiCroissance de Groupe Telecon : jamais un sans deux




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+