Groupe Millenium Micro : la force du regroupement


    Jean-François Ferland - 03/10/2013

    Le regroupement québécois Groupe Millenium Micro, qui réunit des centaines de détaillants, de revendeurs et d’intégrateurs, est présente d’un bout à l’autre du Canada. Selon son président, le groupe d’affiliés n’a rien à envier aux grands détaillants.Logo de Groupe Millenium Micro

    L’entreprise de Brossard, fondée en 2003 par Pierre Laurin, fête son dixième anniversaire cette année. Groupe Millenium Micro exploite trois bannières : une bannière éponyme, qui regroupe des marchands indépendants affiliés qui servent le grand public et les PME; une bannière « Solutions d’affaires », qui regroupe des revendeurs à valeur ajoutée et des intégrateurs de systèmes qui servent les entreprises et les institutions gouvernementales; une bannière « Éducationnel » qui regroupe des exploitants de boutiques d’informatique dans les cégeps et les universités.

    L’entreprise réunit 240 entreprises qui gèrent 258 établissements. Au total, ses membres produisent des revenus annuels de plus de 300 millions de dollars.

    Carl Paquin, l’actuel président, a joint Groupe Millenium Micro en 2006. Le groupe comptait alors une trentaine d’affiliés. Ce nombre a doublé en un an. M. Paquin explique que l’entreprise a poursuivi sa croissance au Québec, puis affilié un premier marchand hors Québec – du Nouveau-Brunswick – en 2008. En 2010, un directeur commercial a été embauché pour soutenir les marchés de l’Ontario et de l’ouest du Canada. Récemment, le regroupement a accueilli un affilié de la Colombie-Britannique, la dernière province où il n’était pas présent.

    Groupe Millenium Micro réunit ainsi des marchands qui ont un processus commun pour les achats, la publicité, la formation, les orientations commerciales, le choix des fournisseurs, etc. « Un marchand affilié, déjà en affaires, est sélectionné en fonction de critères rigoureux, précise M. Paquin, Nous l’interrogeons sur ses connaissances [en informatique]… Nous n’avons pas 25 marchands par ville – nous en choisissons un. »

    Notamment, l’entreprise fournit des outils technologiques qui sont développés par la compagnie sœur Logiciels de gestion eStaff. Par exemple, une solution permet aux marchands d’acheter de produit en visitant le site web d’un fabricant, alors qu’un clic droit de la souris fait apparaître un menu contextuel qui affiche en temps réel la disponibilité, le prix et les frais d’envoi pour un produit donné chez les distributeurs.

    Concurrence groupée

    On peut penser que les marchands indépendants ont peine à être concurrentiels face aux magasins à grande surface. Mais M. Paquin affirme que les membres de Groupe Millenium Micro ne sont pas en reste, puisque le regroupement détient un important pouvoir d’achat. Par le biais de systèmes d’achats regroupés, ils réalisent des commandes de produits dont le coût unitaire est plus avantageux que si chacun passait sa propre commande.

    Carl Paquin de Groupe Millenium MIcro

    Carl Paquin, le président de Groupe Millenium Micro

    « La perception du consommateur pense que le produit est toujours moins cher [dans les grandes surfaces], mais c’est faux dans 70 % des cas. Nous pouvons trouver un produit similaire, souvent à moindre prix », affirme M. Paquin.

    Le dirigeant estime qu’une des lacunes du regroupement, due à sa relative « jeunesse », est qu’il soit peu connu du grand public. Il explique qu’une emphase sur la visibilité de l’entité a été appliquée chez les affiliés. Aux circulaires qui sont distribuées quatre fois par année à 920 000 copies, on a ajouté un premier numéro d’un magazine gratuit en français, envoyé à quelque 60 000 PME, dont les textes proviennent des marchands affiliés. Le prochain numéro sera bilingue.

    « Au cours des prochaines semaines, nous lancerons un site web transactionnel d’un océan à l’autre qui permettra de faire du commerce électronique grand public, mais aussi interentreprises », ajoute M. Paquin, en précisant que 65 marchands ont fait l’essai du site en version bêta durant dix mois.

    « Ensemble, nous devenons une alternative à la vente de détail de produits de grande consommation [mass retailing]. La grosse différence en rapport à certains magasins du marché de masse est que l’informatique est notre métier. Nous connaissons ce que nous vendons et ce que nous faisons, et nous offrons le service de A à Z. Nous touchons à tout », affirme M. Paquin.

    « Si un marchand n’a pas une compétence, il demande au marchand [affilié] d’à côté qui a les connaissances dans le domaine. Il y a une force de réseau qu’on ne trouve pas nécessairement dans les grands magasins de détail. Sur 1 500 personnes qui travaillent chez les marchands membres, il y a environ 500 techniciens certifiés », ajoute-t-il.

    Lire aussi : La pertinence du congrès annuel pour Groupe Millenium Micro




    À propos de Jean-François Ferland

    Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
    Google+