Google veut obtenir le portefeuille de brevets de Nortel


Jean-François Ferland - 04/04/2011

Google, dans le cadre d’un processus d’enchères, offre 900 millions de dollars américains à Nortel afin d’obtenir quelque 6 000 brevets et demandes de brevets.

Le fabricant canadien d’équipement de télécommunications Nortel a annoncé que l’entreprise américaine Google avait proposé une mise initiale dans le cadre d’une enchère de type stalking horse pour obtenir l’imposant portefeuille de brevets de l’entreprise.

Ces brevets auraient trait à des éléments liés à la réseautique sans fil, aux communications de la voix, à la réseautique de données, aux communications Internet, aux solutions destinées aux fournisseurs de services, à l’optique et aux semiconducteurs.

Nortel indique que l’entente établie avec Google découle d’un processus confidentiel d’appel d’offres de plusieurs rondes qui aurait impliqué des entreprises et consortiums de partout sur la planète.

Selon le principe de l’enchère stalking horse, Google amorcera un processus où d’autres entités qualifiées pourront offrir plus d’argent ou formuler une meilleure offre à Nortel afin de mettre la main sur le portefeuille de brevets. Si aucune mise ne surpasse l’offre de Google, cette dernière remportera l’enchère et paiera la somme promise initialement.

George Riedel, le responsable de la stratégie et le président des unités commerciales chez Nortel, prévoit que l’enchère relative au portefeuille de brevets ait lieu en juin 2011. Lorsque le processus sera terminé, des tribunaux du Canada et des États-Unis devront approuver la transaction et des organismes de réglementation devront donner leur consentement.

Comme elle l’indique à chaque annonce d’une enchère ou d’une transaction, Nortel ne s’attend pas à ce que les actionnaires privilégiés reçoivent de compensation à la suite de cette enchère.

L’enchère amorcée par Google pourrait constituer le dernier morceau majeur des actifs de Nortel à être liquidé depuis que l’entreprise s’est placée sous la protection de ses créanciers en 2009. La fin de la période de protection de Nortel contre ses créanciers a été repoussée au 30 juin 2011.

À lire :

Nortel conclut la vente du Campus Ottawa Carling

Nortel vend des actifs chinois à Ericsson

Ericsson remporte une autre enchère de Nortel

Nortel poursuit son démantèlement

Nortel finalise la vente de sa participation dans LG-Nortel

Le démantèlement de Nortel suit son cours

Vente d’actifs de Nortel : Ericsson gagne, Nokia Siemens perd, RIM fulmine

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+