Google coupe le lien forcé entre Google+ et Gmail 


Jean-François Ferland - 22/09/2014

Google a mis fin à l’intégration obligatoire du réseau social Google+ et du service de courriel Gmail. Certains estiment que le glas sonnera bientôt pour Google+.Logo de Google+

Depuis peu, l’éditeur technologique Google n’oblige plus les internautes qui souhaitent s’abonner au service en ligne de courriel Gmail à établir un compte dans le réseau social Google+. Tel est le constat qui a été fait par Larry Kim, fondateur et responsable des technologies de l’éditeur de logiciels en marketing WordStream, dans un billet de blogue.

M. Kim qui avait constaté l’ajout d’un bouton « Non merci » dans la fenêtre qui invite un internaute à créer un compte Google+ lors du processus d’ouverture d’un compte de courriel Gmail, a obtenu une confirmation officielle du changement au processus de la part de Google après la publication de son billet de blogue.

Toutefois, selon la déclaration du porte-parole de Google, la création d’un profile dans Google+ sera exigée des internautes lors du partage public de contenu pour la première fois à partir d’autres services en ligne, par exemple le service d’hébergement de contenu vidéo YouTube.

Quel avenir pour Google+?

Cette fin de l’intégration de Google+ à Gmail est perçue par certains comme le début de la fin du réseau social de Google.

Par exemple, dans un article publié dans le site français Numérama, l’auteur Guillaume Champeau parle « d’abandon progressif » du réseau social Google+, en soulignant qu’au cours des derniers mois Google a abandonné l’obligation d’un internaute à utiliser sa véritable identité, puis retiré l’affichage de l’information liée à paternité de contenu – via la fonction Google Authorship – dans les résultats de recherche de son moteur éponyme.

« De même, il semble que malgré le chantage implicite au SEO qu’a tenté d’exercer Google, et grâce au manque d’utilisateurs actifs inscrits sur le réseau social, le bouton « +1 » de Google n’a que peu d’impact sur le référencement, et qu’il n’a plus aucune influence sur l’affichage des résultats. Les webmasters [sic] sont donc beaucoup moins incités qu’hier de le mettre en place », note M. Champeau.

Lire l’article au complet dans le site de Numérama

Il sera intéressant de voir, au cours des prochaines semaines ou mois, quel sort sera réservé par Google au réseau social Google+, qui a été inauguré en juin 2011 pour faire concurrence à d’autres réseaux tels que Facebook et Twitter.

Rappelons qu’un autre joueur majeur de l’industrie des TI, Apple, a mis fin en septembre 2012 aux activités d’un réseau social – le réseau iTunes Ping, à vocation musicale – en raison d’un nombre peu élevé d’utilisateurs.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+