Géomarquer ses photos : oui, mais…


François Picard - 17/05/2011

Le géomarquage aide à se souvenir de l’endroit exact où l’on a pris une photo. C’est pratique et dangereux en même temps.

La plupart des téléphones intelligents équipés d’un GPS ou juste d’un GPS assisté par cellulaire (GPSa) donnent la possibilité d’ajouter des coordonnées géographiques précises directement dans les fichiers de photos qu’on prend. Plusieurs appareils photo à GPS incorporé permettent aussi de faire de même.

Cette fonction peut être bien pratique, mais, parfois, elle peut avoir des impacts sur la sécurité ou la vie privée. Le géomarquage doit donc être utilisé avec circonspection.

Le géomarquage et ses risques

Peu d’utilisateurs de téléphones iPhone savent, par exemple, que chaque fois qu’ils prennent une photo avec leur appareil et l’envoient à quelqu’un ou sur un site de photos, ils viennent de faire savoir avec précision à quel endroit ils se trouvaient à une heure donnée. Ils peuvent ainsi avoir fourni les coordonnées géographiques précises et privées de leur habitation ou avoir confirmé qu’ils ne se trouvaient pas à la maison ou au bureau.

Par des photos géomarquées, on peut donner des indications sur l’endroit où se trouve un bâtiment ou un terrain qu’on souhaite acheter ou un gisement qu’on a découvert, aussi bien

iPhone désactivation géomarquage

Dans un iPhone, on peut supprimer le géomarquage en allant à la configuration de la localisation et en désactivant le géomarquage des photos.

que le lieu et l’heure d’un rendez-vous qu’on a eu avec les personnes photographiées, bref, toutes sortes d’informations qu’on n’aurait pas aimé divulguer. Il y a néanmoins moyen d’annuler cette fonction dans les réglages du service de localisation de l’iPhone.

En faisant quelques tests sur des sites web, j’ai pu constater que plusieurs personnes qui avaient pris soin de ne pas mettre leur adresse dans des petites annonces, avaient illustré leur annonce avec une photographie prise avec un téléphone et géomarquée avec les coordonnées précises de leur maison. Il restait juste à donner ces coordonnées à un quelconque GPS pour qu’une voix d’homme ou de femme indique le parcours à suivre pour arriver le plus rapidement possible à la maison de l’annonceur. J’ai aussi pu trouver les photos géomarquées de plusieurs directeurs et directrices d’entreprises qui avaient probablement été prises chez eux et révélaient donc la position exacte de leur maison privée. On ne peut pas dire que ce soit très sécuritaire.

D’ailleurs, j’ai appris aussi que le géomarquage de photos serait beaucoup utilisé aux États-Unis pour trouver facilement la résidence des vedettes de cinéma ou de la chanson.

De plus en plus commun de géomarquer les photos qu’on prend
 
En fait, tous les ordiphones avec GPS intégré permettent de géomarquer les photos qu’on prend avec eux, soit automatiquement, soit avec des applications installées séparément. À cela s’ajoutent des ordiphones avec GPS externe ou avec GPSa seulement, ceux qui se servent de la triangulation à partir de tours cellulaires pour déterminer la position approximative de l’appareil.

Pour obtenir des photos géomarquées, on peut aussi se servir de plusieurs appareils photo qui ont maintenant un GPS intégré, comme certains appareils produits par Casio, Sony, Fujifilm, Canon, Panasonic, Olympus, Nikon… On peut également géomarquer ses photos manuellement avec certains logiciels, ce qui est moins dangereux qu’avec des appareils parce qu’on le fait consciemment.
 
Les informations de géomarquage sont insérées dans les données du fichier graphique, habituellement dans les métadonnées EXIF (Exchangeable Image File format), un standard d’enregistrement des informations dans les fichiers de photos d’appareils photo numériques. En plus de la date et de l’heure de la photo, on y trouve des renseignements sur le titre ou le sujet, l’auteur de la photo, les coordonnées de prise de vue, les réglages de l’appareil photo, etc.
 
Le géomarquage de photos peut être intéressant quand on veut se souvenir de l’endroit où l’on a pris une photo d’un lieu, d’un bâtiment, d’un objet, d’une personne ou d’un attrait particulier, par exemple. Cela permet de situer facilement le lieu de la prise de vue pour le positionner sur une carte ou un plan et y retourner facilement au besoin. On peut aussi ajouter à la main, dans un fichier de photo, un titre, la longitude, la latitude, la direction et même l’altitude de la prise de vue.

L’hébergeur de photos Flickr accepte les photos géomarquées alors que d’autres suppriment automatiquement différents renseignements qui sont intégrés à la photo pour des questions de sécurité, justement.

Des logiciels reliés au géomarquage

Avec des logiciels de navigation routière comme CoPilot Live 8, par exemple, on a juste à indiquer qu’on veut aller directement jusqu’à l’emplacement où a été prise une photo géomarquée. Ils le font dès qu’on leur a indiqué de quel fichier il s’agissait et après y avoir lu les coordonnées exactes qui y étaient enregistrées. C’est une option qui marche très bien et dénote l’efficacité d’un tel système. On peut aussi se servir de logiciels gratuits ou commerciaux qui permettent de lire tous les renseignements contenus dans le fichier d’une photo géomarquée.
 

Saisie d'écran logiciel Geosetter - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Le logiciel Geosetter permet de voir toutes les informations d’une photo géomarquée et de les éditer (Cliquez pour agrandir)

Parmi les petits logiciels gratuits qui permettent de voir et de modifier les informations incorporées à des fichiers de photos, les trois qui semblent les plus fréquemment utilisés sont Google Earth dans Picasa 3.8 de Google, Microsoft Pro Photo Tools de Microsoft et GeoSetter de Friedemann Schmidt. Dans Picasa, par exemple, il s’agit juste d’indiquer les photos à géomarquer et de cliquer Géomarquer. Mais, même si les deux autres logiciels sont faciles à utiliser, je préfère GeoSetter. On peut le télécharger à l’adresse http://www.geosetter.de/en/download/. Il est facile à utiliser, disponible en français et très complet.
 
GeoSetter peut chercher les fichiers de photos dans tout l’ordinateur ou dans un dossier désigné. On peut sélectionner les photos une par une, voir toutes les informations qui se trouvent dans les fichiers, ce qui est assez impressionnant, puis géomarquer les photos grâce à la carte qui s’affiche à l’écran si cela n’a pas été fait au moment de la prise de vue. On peut aussi faire des corrections dans les informations déjà enregistrées puis sauvegarder le fichier sur lui-même ou sous un autre nom.

Le logiciel permet également de voir sur une carte l’emplacement où ont été prises les photos déjà géomarquées et même de demander à voir autour d’un point donné sur la carte, toutes les photos prises à l’intérieur d’un certain rayon.

C’est intéressant de voir tout ce qu’on peut faire avec des photos géomarquées et cela vaut la peine d’en profiter. Il faut cependant savoir qu’il y a moyen de retirer le géomarquage des photos et de le faire facilement si nécessaire.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , , , ,