Gartner estime les dépenses mondiales en TIC en 2012


Jean-François Ferland - 09/07/2012

Gartner envisage que 3,6 billions de dollars américains seront dépensés pour les TIC à l’échelle mondiale en 2012, soit 2,9 % de plus qu’en 2011.Image sur les dépenses en TIC

La firme américaine de recherche et d’analyse Gartner estime que 3 628 milliards de dollars américains seront dépensés à l’échelle mondiale pour les technologies de l’information et des communications, contre des dépenses de 3 523 milliards de dollars américains en 2011.

Gartner estime que 1 686 milliards de dollars américains seront dépensés pour des services de télécommunications, soit 46,4 % de l’ensemble des dépenses en TIC en 2012. Ces dépenses seront en hausse de 6 % en comparaison les 1 663 milliards de dollars américains qui auraient été dépensés dans cette catégorie en 2011.

Toutefois, c’est la catégorie des produits en télécoms qui pourrait avoir la plus importante croissance d’année en année. Ses dépenses de 377 milliards de dollars américains pourraient être supérieures de 17,5 % aux 340 milliards de dollars américains qui auraient été dépensés dans cette catégorie en 2011.

La catégorie des services en TI pourrait être encore une fois la deuxième en importance avec des dépenses de 864 milliards de dollars américains, soit 7,7 % de plus que les 845 milliards de dollars américains qui auraient été dépensés à l’échelle mondiale en 2011.

Selon Gartner, 420 milliards de dollars américains pourraient être dépensés en 2012 pour l’acquisition de matériel informatique, soir 7,4 % de plus que les 404 milliards de dollars américains qui auraient été dépensés en 2011. Enfin, 281 milliards de dollars américains pourraient être dépensés au niveau des logiciels commerciaux, soit 9,8 % de plus que les 269 milliards de dollars américains qui auraient été dépensés dans cette catégorie en 2011.

Dans le document annonçant les nouvelles prévisions, le vice-président responsable de la recherche chez Gartner, Richard Gordon, indique que les prévisions liées aux dépenses en TIC se sont stabilisées malgré la poursuite d’enjeux tels que la lente reprise de l’économie américaine ou le ralentissement de l’économie en Chine. M. Gordon ajoute qu’il y a eu peu de changement quant aux sentiments des entreprises et des consommateurs face à l’économie, ce qui incite Gartner à évoquer une certaine prudence à court terme quant aux dépenses liées aux TIC.

Prévisions divergentes

Or, les données publiées par Gartner sont inférieures aux prévisions qui avaient été diffusées en 2012. En avril dernier, Gartner avait revu à la baisse ses prévisions mondiales pour les dépenses liées aux TI en 2012, soit 3,75 billions de dollars américains au lieu de 3,79 billions de dollars américains tel que formulé en janvier 2012.

Ainsi, la nouvelle prévision formulée par Gartner est inférieure de 123 milliards de dollars américains aux dépenses de 3 628 milliards de dollars américains qui avaient été annoncées en avril dernier et de 170 milliards de dollars aux dépenses de 3 751 milliards de dollars qui avaient été diffusées en janvier dernier.

D’autre part, Gartner fournit des données différentes pour les dépenses en TIC en 2011. En janvier 2012, la firme avait fait état de dépenses de 3 664 milliards de dollars américains pour 2011 et en avril dernier de dépenses de 3 661 milliards de dollars américains. Ces sommes étaient supérieures de plus ou moins 140 milliards de dollars aux dépenses de 3 523 milliards de dollars américains de la plus récente prévision.

Dans un courriel, M. Gordon explique que les différences entre les données sont dues à des variations dans les prévisions de croissance détaillées que la firme fait dans les catégories et les sous-catégories qui sont à l’étude. Également, ces différences sont dues à une révision courante des définitions des marchés, où des éléments sont ajoutés et exclus de l’étude par la firme de recherche.


Tags: ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+