Forte spécialisation et profondeur, la formule gagnante de Jean Perron


André Ouellet - 09/02/2011

Jean Perron, président et fondateur de la firme TechSolCom, est la personnalité du mois de janvier 2011 en TI au Québec.

En l’espace de quelques années, TechSolCom s’est hissée parmi les firmes de TI à la plus forte croissance au Canada. Dès le départ, la stratégie de l’entreprise ne faisait aucun doute aux yeux de son président fondateur.

À sa création, en 2003, TechSolCom avait pour seul personnel ses deux cofondateurs. Dès sa première année d’existence, toutefois, l’effectif de cette firme de services-conseils TI est passé à 35 employés, et ses revenus ont doublé à chacun de ses quatre premiers exercices financiers. Très active dans le secteur bancaire, TechSolCom a ensuite vu sa croissance stagner durant les deux années de récession qui ont durement frappé les institutions financières et l’ensemble de l’économie mondiale. La relance lui donnant un nouvel élan, l’entreprise a connu une croissance de 25 % l’année dernière et prévoit en faire de même en 2011.

Forte d’une équipe de 200 personnes, elle figure aujourd’hui parmi les 250 plus grandes firmes TI au Canada selon le palmarès Branham300 – après avoir été classée début 2009 parmi les dix entreprises de l’industrie ayant connu la plus forte croissance au pays. Pour le président de TechSolCom, Jean Perron, ce succès impétueux est attribuable au modèle commercial imprégné à la firme depuis ses tout débuts. « Nous sommes actifs dans peu de domaines, mais avons beaucoup de profondeur, explique-t-il. Nous employons des gens compétents et bien formés. »

Ayant acquis une spécialisation pointue dans des sphères comme l’architecture, le développement Java, les outils de collaboration et l’intelligence d’affaires, TechSolCom a ajouté la mobilité à son offre en 2008. La firme dispense ses services de bout en bout, accompagnant ses clients du début à la fin des projets, mais propose aussi des interventions à la pièce. Outre les institutions financières, elle travaille principalement avec des organisations gouvernementales, des entreprises de télécommunications et des médias de communication.

Expérience décisive

Lorsqu’il s’est lancé dans cette aventure, en 2003, Jean Perron comptait une longue expérience des TI. Informaticien de formation, ce diplômé de l’UQÀM s’est joint à la Banque Nationale (BNC) dès 1988 en tant que conseiller technologique et développeur puis a gagné ses galons au sein de l’organisation.

À la suite de l’entente ayant fait de la Banque le principal actionnaire de la firme Cognicase, en 2000, il est nommé vice-président, Architecture de cette dernière. Cognicase lui confie la direction de vastes équipes de travail, chargées de gérer les TI de la BNC en impartition et comptant jusqu’à 150 personnes. Cette précieuse expérience s’avérera déterminante dans sa décision de voler de ses propres ailes.

« La Banque Nationale est une très bonne école, où l’on enseigne des valeurs d’équipe, et n’eût été de l’impartition, je serais sans doute encore à l’emploi de cette organisation, avoue-t-il. Mon travail chez Cognicase m’a fourni l’occasion de côtoyer la haute direction et de discuter avec des CIO et des vice-présidents, ce qui m’a donné beaucoup de confiance. Les banques sont de grandes consommatrices de technologies, et le fait d’avoir pu bâtir des stratégies d’architecture et d’orientation pour la BNC a été pour moi un travail passionnant. »

Modèle gagnant

En 2001, il fonde ainsi une première entreprise – SINC Développement, filiale de SINC – dont il sera président et qui sera vendue à des intérêts français au bout d’un an. Il crée ensuite TechSolCom, conjointement avec son associé d’alors et d’aujourd’hui, Paul Gamache. L’occasion est belle pour les cofondateurs de mettre en œuvre une stratégie qui s’appuie fermement sur leur conception personnelle de la relation client. Comme l’explique Jean Perron, cette approche est fondée sur la transparence et l’honnêteté, sur une collaboration étroite avec les organisations clientes et la livraison clés en main des projets.

« Nous sommes des partenaires non intrusifs, précise-t-il. Notre objectif est d’aider nos clients à obtenir du succès et de bâtir avec eux une relation durable. » À cet égard, TechSolCom compte actuellement dix-neuf contrats à long terme. Pour y arriver, la direction a misé énormément sur son personnel, qu’elle considère comme un actif crucial. Aux yeux du président, l’organisation se doit d’être exigeante en matière de compétences afin d’être reconnue comme spécialiste dans ses domaines de prédilection.

« Nous travaillons fort, mais avons du plaisir à le faire », dit-il. Les équipes de TechSolCom participent à des projets fort intéressants, et les employés ont la chance de faire partie d’un groupe stimulant, formé de personnes hautement compétentes. Jean Perron explique ainsi le taux de rétention élevé de son personnel. Certains employés sont d’ailleurs avec TechSolCom depuis la toute première année. Et la direction ne compte pas s’arrêter là; cinq recruteurs se consacrent à temps plein à débusquer les ressources clés qui s’ajouteront à l’effectif de l’entreprise et contribueront à sa réussite.

De quoi assurer pendant longtemps la place de TechSolCom parmi les plus grandes firmes canadiennes de TI.

Le choix de la Personnalité du mois en TI au Québec est le fruit d’une collaboration entre le Réseau ACTION TI, Direction informatique et de nombreux partenaires de l’industrie.




Tags: ,