Forte diminution du bénéfice net trimestriel chez Technologies Miranda


Jean-François Ferland - 11/05/2012

Technologies Miranda rapporte des revenus de 42,4 millions de dollars et un bénéfice net de 0,9 million de dollars pour le premier trimestre de son année financière 2012.

Technologies Miranda de Montréal, qui est spécialisée en équipement et en logiciels de haute performance pour le secteur de la télédiffusion, rapporte pour le trimestre qui a pris fin le 31 mars 2012 des revenus qui sont supérieurs de 6,5  % ou 2,6 millions dollars aux revenus de 39,7 millions de dollars qui avaient été produits lors du premier trimestre de son année financière 2011.

Technologies Miranda indique que ses ventes trimestrielles ont progressé d’année en année de 64  % au Royaume-Uni, de 8  % aux États-Unis et de 3  % dans d’autres pays. Toutefois, les ventes au Canada ont reculé de comparaison avec celles du premier trimestre de l’année financière 2011.

L’entreprise précise que 46  % de ses ventes trimestrielles ont été effectuées au Canada, 33  % au Royaume-Uni, 5  % aux États-Unis et 16  % dans d’autres pays.  

Notamment, Technologies Miranda a vendu une de ses solutions au télédiffuseur américain NBC dans le cadre des Jeux olympiques de Londres qui auront lieu cet été. L’entreprise québécoise a également vendu des solutions à des clients du Brésil, de la Chine, de la France, des États-Unis, de la Malaisie, du Royaume-Uni, de la Russie et du Qatar.

Le coût des ventes pour le trimestre chez Technologies Miranda est de 16,5 millions de dollars, ce qui fait en sorte que la marge brute de l’entreprise est de 25,8 millions de dollars, soit 96  000 dollars de moins qu’au terme de la période équivalente de l’année financière précédente.

Les dépenses liées aux ventes, à l’administration et aux dépenses générales ont été de 16  471 dollars, alors que les dépenses liées à la recherche et au développement ont été de 6,02 millions de dollars.

Technologies Miranda a dû payer des charges financières nettes trimestrielles de 1,4 million de dollars, alors que ces charges avaient été d’environ 46  000 dollars lors du trimestre correspondant de l’année précédente. Ainsi, l’entreprise rapporte un bénéfice avant les impôts de 1,48 million de dollars (contre 2,6 millions de dollars à pareille date en 2011), duquel une charge des impôts de 0,5 million de dollars doit être déduite (contre 0,3 million de dollars pour la période équivalente en 2011).

Bénéfice net à la baisse, bénéfice net ajusté à la hausse

Ainsi, Technologies Miranda rapporte un bénéfice net trimestriel d’environ 928  000 dollars, soit 60 % ou 1,39 million de dollars de moins que le bénéfice net de 2,3 millions de dollars qui avait été obtenu au terme du trimestre équivalent de l’année financière précédente.

Technologies Miranda indique également qu’elle a produit un bénéfice net ajusté de 3,22 millions de dollars, soit 65,3  % ou 1,27 million de dollars de plus que le bénéfice net ajusté de 1,94 million de dollars qui avait été rapporté pour le trimestre équivalent de son année financière 2011.

Ce bénéfice net ajusté, selon Technologies Miranda, constitue le bénéfice net avant la reconnaissance de charges de rémunération qui sont fondées sur des actions, des gains ou pertes de change ainsi que des éléments comme les frais liés aux acquisitions et les charges des projets spéciaux.

Soulignons que ce bénéfice net ajusté n’est pas reconnu par les normes internationales sur l’information financière IFRS.

En mars dernier, le conseil d’administration de Technologies Miranda a décidé d’amorcer des discussions avec des partenaires stratégiques potentiels, ce qui pourrait peut-être mener à la vente de l’entreprise.

Lire : Miranda examine ses « options stratégiques »

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’avril 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+