FlexNet : un décollage réussi!


Virginie Auger, OQLF - 04/09/2013

MÉRITES DU FRANÇAIS DANS LES TI – Bombardier Aéronautique est désigné lauréat du Mérite du français dans les technologies de l’information (TI) 2013 – catégorie Applications logicielles.

En septembre 2012, Bombardier Aéronautique déployait à l’usine de Mirabel son tout nouveau système d’exploitation, FlexNet : une plateforme informatique spécialement développée pour soutenir l’assemblage des avions CSeries. L’objectif, en mettant au point cette nouvelle plateforme, était d’appuyer la cadence de production, qui pourrait éventuellement atteindre un avion par jour. Un défi de taille, compte tenu de la complexité technologique de ces appareils hauts de gamme pouvant transporter de 100 à 149 passagers.

« Les solutions déjà en place n’étaient pas assez performantes pour atteindre nos objectifs de production. C’est pourquoi nous avons décidé d’acquérir le système FlexNet, de la société Apriso, et de l’adapter à nos besoins », explique M. Albert Siciliano, directeur du programme TI spécifique aux avions CSeries.

Une transition bien accueillie

L’arrivée de FlexNet a changé significativement les façons de faire des équipes de travail. Non seulement le système, entièrement informatisé, a mis fin à l’utilisation des documents papier, mais il a également rendu possible l’emploi de la terminologie française tout au long du processus de production. La francisation de l’outil n’a toutefois pas été de tout repos. En effet, 1 800 heures ont dû être consacrées à la traduction des termes figurant sur les écrans des 125 tablettes installées dans l’usine. Un véritable travail de moine! « Le choix de l’application avait été fait en fonction de critères qui devaient faciliter la francisation. Malgré cela, le processus a été beaucoup plus long que ce que nous avions estimé au départ », mentionne M. Siciliano.

Mérites du français dans les TI 2013 - Bombardier Aéronautique

De gauche à droite : MM. Michel Renaud et André Michaud, conseillers en francisation, OQLF; M. Pietro Greco, vice-président et chef de la direction des infrastructures des technologies de l’information, Bombardier Aéronautique; M. John Ciaralli, directeur, technologies de l’information, Bombardier Aéronautique; M. Azim Mandjee, conseiller en francisation, OQLF; Mme Sophie Langley, chef de service, Relations de travail et ressources humaines, Bombardier Aéronautique; M. Patrice-Guy Martin, président-directeur général, Réseau ACTION TI.

Somme toute, les efforts déployés pour développer une solution en français ont facilité la transition vers l’utilisation du nouveau système. « En réalité, le fait d’avoir mis à la disposition des employés de l’usine, majoritairement francophones, un outil leur permettant de travailler dans leur langue a certainement contribué à atténuer l’impact provoqué par le virage technologique », précise M. Siciliano.

Un peu moins d’un an après le lancement de FlexNet, on constate qu’un grand nombre de termes français se sont implantés dans l’entreprise. Ils sont couramment utilisés par l’équipe de la production, tout comme par d’autres équipes qui interagissent avec elle. Reprenant une expression coutumière de Michel Renaud, conseiller de l’Office québécois de la langue française auprès de Bombardier, Sophie Langley, chef de service − Relations de travail et Ressources humaines et présidente du comité de francisation, affirme ainsi avec fierté que « la francisation est maintenant intégrée dans le muscle de l’entreprise ».

Bien que le projet FlexNet joue un rôle important dans le processus de francisation de l’entreprise, d’autres projets en cours de développement contribueront aussi à y généraliser l’utilisation du français. Par exemple, la francisation des outils de la suite Microsoft Office et le lancement de la version française du progiciel de gestion intégrée SAP, prévu pour 2014, aideront à modifier le paysage linguistique de la multinationale québécoise.

« Depuis quelques années, le groupe TI, qui compte 700 employés, a fait de réels progrès. Lorsqu’une nouvelle solution doit être déployée, cette équipe a maintenant le réflexe de se demander si c’est possible de le faire en français », souligne Mme Langley.

Un succès qui donne des ailes

Tous les efforts investis dans le développement de la solution FlexNet ont permis à Bombardier Aéronautique de récolter de belles récompenses. En mars dernier, l’entreprise a remporté le Mérite du français dans les TI, catégorie Applications logicielles. Puis, quelques semaines plus tard, elle s’est vu décerner l’OCTAS du français dans les TI. « Pour tous ceux et celles qui ont participé au projet, c’est une très grande fierté de constater qu’ils ont réussi à développer une solution en français utilisée pour la fabrication d’un avion qui, pourtant, nécessite l’intervention de plusieurs fournisseurs établis à travers le monde », conclut M. Siciliano.

Chose certaine, toute l’expérience acquise pour franciser cette solution sera profitable lorsqu’on l’adaptera à d’autres programmes d’avions. À ce propos, on évalue actuellement la possibilité d’employer FlexNet pour la production des appareils Global 7000 et 8000. Dès 2014, le personnel francophone qui participera à la conception de ces avions devrait donc être en mesure d’utiliser le système en français.




Tags: , , , , , ,