Financement de Triotech par la Caisse de dépôt et le Fonds de solidarité


Fanny Bourel - 22/03/2016

La Caisse de dépôt et placement du Québec et le Fonds de solidarité FTQ investiraient 80 millions de dollars dans Triotech, qui conçoit et fabrique des attractions immersives et interactives pour des centres de divertissement.Logo de Triotech

Triotech, qui est basée à Montréal et dont l’usine se situe à Joliette, offre des simulateurs, des minicinémas équipés de sièges vibrants, ainsi que des manèges utilisant la technologie 3D et intégrant des effets 4D. Elle a d’ailleurs créé son propre studio de création de contenu à Montréal.

Fondée en 1999, Triotech serait présente dans environ 50 pays à travers le monde et possède des bureaux aux États-Unis et en Chine. L’an dernier, elle aurait développé la technologie Maestro, qui reposerait sur le mouvement des mains et qui serait déployée sur des manèges bientôt accessibles dans des parcs d’attractions Legoland. En février, elle a annoncé la nomination, au poste de chef des opérations, de Charles Décarie, jusqu’à récemment à la tête des opérations du Cirque du Soleil.

« Triotech est positionnée avantageusement pour profiter de la croissance qu’entraîne l’important repositionnement numérique et interactif des parcs d’attractions à travers le monde », a indiqué, par communiqué, Christian Dubé, premier vice-président Québec à la Caisse de dépôt pour justifier l’investissement de 40 millions de dollars de la part de la Caisse.

Lire aussi:

De la direction du Cirque du Soleil à celle de Triotech

Triotech obtient un contrat avec un parc d’attractions de Los Angeles

Un contrat de Canada’s Wonderland pour Triotech




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,