Facebook : Le boom du jeu social est terminé


Denis Lalonde - 27/02/2012

Les jours où Facebook était le centre de l’univers du jeu social sont terminés, alors que le nombre de joueurs stagne et que la compétition s’intensifie dans l’univers du réseautage social, révèle une étude d’IHS/iSuppli.

Le cabinet d’études IHS soutient qu’après deux années de forte croissance, le nombre de joueurs sociaux a stagné sur Facebook en 2011.

« À la fin de 2010, environ 50 % des utilisateurs mensuels actifs (monthly active users, ou MAU) de Facebook étaient des joueurs. En 2011, en chiffres absolus, le nombre total de joueurs n’a presque pas bougé, alors que le pourcentage d’utilisateurs mensuels actifs qui sont aussi des joueurs a chuté à 25 % », soutient IHS.

À titre d’exemple, IHS soutient que les différents jeux de Zynga, un leader dans l’industrie des jeux sociaux, ont attiré 225 millions de joueurs en décembre, comparativement à 266 millions en septembre.

« Facebook s’est rapidement hissé au rang de plateforme de jeu par excellence en 2009 et en 2010. Toutefois, avec une vitesse tout aussi rapide, le marché est arrivé à maturité en 2011. Avec des conditions d’utilisation plus contraignantes pour les développeurs de jeux, 2012 sera plus calme après quelques années remplies d’optimisme », affirme Steve Bailey, analyste principal chez IHS, dans un communiqué.

La lune de miel est terminée

Pour l’année à venir, IHS soutient qu’il sera difficile pour Facebook, qui compte plus de 850 millions d’utilisateurs, de se dénicher de nouveaux joueurs. Alors que les plateformes de jeu social sont de plus en plus nombreuses, les coûts associés à l’acquisition de joueurs sont de plus en plus élevés.

La concurrence fait aussi en sorte qu’il est de plus en plus difficile de conserver les joueurs actifs.

De plus, Facebook ne possède pas le statut de plateforme spécialisée dans le jeu social. Les éditeurs de jeux doivent d’attirer l’œil des joueurs en se frayant un chemin parmi un immense bassin d’applications liées à d’autres industries.

IHS estime donc que Facebook devra améliorer son mode de fonctionnement afin de bonifier l’expérience client de ses joueurs.

Le document suggère que la lune de miel Facebook – industrie du jeu est terminée, ce qui signifie que le numéro un mondial du réseautage social doit à présent trouver un moyen de pénétrer le marché du jeu sur les téléphones intelligents et autres appareils mobiles. IHS est d’avis que Facebook peut encore croître en Asie, reconnaissant toutefois que les éditeurs de jeux y sont déjà légion. La solution pourrait alors passer par des partenariats.

Si Facebook compte demeurer un acteur important dans l’industrie du jeu, IHS affirme que la société devra repenser son approche multiplateforme pour qu’elle soit plus attirante pour les joueurs.

À lire également sur Facebook

Facebook remet une bourse de 50 000 dollars à l’Université McGill

Facebook songe à afficher de la publicité dans ses interfaces mobiles

Entrée en Bourse : Facebook veut lever 5 milliards de dollars

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, Cliquez ici.




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW