Ère «post-PC» : Trois pistes de préparation pour les organisations selon Gartner


Jean-François Ferland - 11/06/2012

Gartner formule des recommandations aux responsables des technologies de l’information afin que les applications des organisations soient adaptées en fonction d’une prédominance prochaine des appareils mobiles.

La firme de recherche et d’analyse Gartner, dans le cadre de la publication d’une étude sur les applications mobiles, recommande aux responsables des TI de réagir à trois grandes conséquences de l’utilisation des
téléphones évolués et les tablettes électroniques à titre d’outils principaux pour l’exécution des tâches informatisées au sein des organisations.

Premièrement, Gartner suggère aux responsables des TI des organisations de évoluer rapidement les applications et leurs interfaces en fonction de la mobilité afin de répondre à des hausses prononcées de la demande qui proviendront de trois canaux, soit ceux des applications de commerce grand public (B2C en anglais) des applications de commerce interentreprises (B2B) et des applications de commerce intraentreprise (B2E en anglais).

À cet effet, Gartner recommande aux responsables des TI de procéder à une évaluation des besoins lors du développement d’une application : sera-t-elle utilisée à partir des appareils mobiles seulement, à partir des appareils mobiles en priorité ou à partir des ordinateurs traditionnels?

Également, la firme suggère d’identifier la demande précise pour les applications mobiles dans les trois canaux nommés ci-haut, tout comme d’implanter un cadre architectural et un cadre d’outils qui permettront le développement futur d’applications contextuelles.

Nouvelles interfaces utilisateurs

D’autre part, Gartner souligne que les développeurs d’applications doivent se préparer à un passage des interfaces utilisateurs centrées sur les ordinateurs de table aux interfaces utilisateurs centrées sur les appareils mobiles.

Pour ce faire, Gartner recommande aux responsables des TI de surveiller l’évolution des nouvelles techniques des interfaces utilisateurs et de créer un calendrier d’adoption potentielle à court, à moyen et à long terme. La firme suggère de prendre en considération les interactions d’ensemble où les applications intègrent l’expérience utilisateur sur de multiples appareils, par le biais d’architectures d’applications.

De plus, Gartner recommande la construction d’applications dont les fonctions et les interactions sont simples et précises, mais aussi de créer des liens entre des applications aux fins d’une exploitation coordonnée.

Ressources mobiles

Selon Gartner, la troisième conséquence de l’utilisation accrue des appareils mobiles aux fins du travail est une nécessité de rediriger des ressources en développement afin que les applications fonctionnent correctement sur les appareils de divers formats qui seront utilisés par les employés d’une organisation.

Gartner suggère aux organisations de réaliser des investissements stratégiques dans des outils de développement d’applications mobiles et de rehausser les programmes d’essai et de soutien des applications.

Également, la firme suggère d’utiliser le langage de programmation HTML5 à titre de plus petit dénominateur commun pour le modèle d’interface utilisateur, sans pour autant s’attendre à ce que ce langage réponde à tous les besoins.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de mai 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+