Enquête NetPME 2011 : Portrait canadien de l’utilisation d’Internet et des ordinateurs dans les PME


Jean-François Ferland - 20/10/2011

Selon l’édition 2011 de l’enquête NetPME du CEFRIO, les pourcentages d’informatisation des PME québécoises seraient supérieurs aux moyennes canadiennes en matière de branchement à Internet, de recours à la très large bande et d’utilisation d’ordinateurs.

Selon l’édition 2011 de l’enquête NetPME de l’organisme de transfert et de liaison CEFRIO, qui a été réalisée pour une première fois à l’échelle du Canada, 92,8 % des PME canadiennes seraient branchés à Internet.

L’édude du CEFRIO indique que 100 % des entreprises canadiennes qui comptent de 100 à 499 employés seraient branchées, contre 98,1 % des entreprises comptant de 20 à 99 employés et 90,3 % des entreprises comptant de 5 à 19 employés.

Au Québec, 94,6 % des PME seraient liées à la Toile, ce qui conférerait à la province le deuxième rang sur cinq provinces et régions*, derrière les régions des Prairies et de l’Atlantique qui ont toutes deux un taux de branchement de 95 %. En 2009, le pourcentage des PME québécoises qui étaient branchées à Internet était de 86,5 %, et en 2007, de 84,6 %.

D’autre part, 100 % des PME québécoises qui comptent de 100 à 499 employés seraient branchés à Internet, contre 98,4 % des PME comptant de 20 à 99 employés et 92,2 % des PME comptant de 5 à 19 employés. Seul le groupe intermédiaire aurait un pourcentage inférieur au pourcentage correspondant pour l’ensemble du Canada.

Large bande

L’étude du CEFRIO indique que 74,4 % des PME canadiennes utiliseraient des liaisons « à haute vitesse » (entre 4 et 9 mégabits à la seconde (Mb/s)), 14,5 % des liaisons « à très haute vitesse » (entre 10 et 19 Mb/s), et 7,7 % des liaisons à « vitesse extrême » (plus de 20 Mb/s).

Les pourcentages d’entreprises branchées seraient plus élevés au Québec qu’ailleurs au Canada pour la très haute vitesse (15,5 % des entreprises) et pour la vitesse extrême (9,2 %). Toutefois, le pourcentage de 70 % des entreprises branchées à la haute vitesse « de base » serait le plus faible parmi les cinq provinces et régions pour lesquelles le rapport fournit des données.

Parmi les organisations qui ont été interrogées dans le cadre de l’étude, 50,6 % des PME canadiennes et 29,7 % des PME du Québec qui n’étaient pas branchées à la haute vitesse auraient indiqué qu’un tel service n’était pas offert dans leur région.

Toutefois, parmi les organisations consultées, 46,5 % des PME du Québec et 33,8 % des PME de l’ensemble du Canada qui n’étaient pas branchées à la haute vitesse auraient dit que leur utilisation d’Internet ne nécessitait pas une telle largeur de bande passante.

Ordinateurs

L’étude NetPME du CEFRIO indique que 97,4 % des PME canadiennes utiliseraient au moins un ordinateur. 72,7 % des PME du Canada utiliseraient d’un à cinq ordinateurs, 41,2 % utiliseraient de 5 à 19 ordinateurs, 16,8 % de 20 à 99 ordinateurs et 3,4 % utiliseraient cent ordinateurs et plus. 2,5 % n’utiliseraient pas d’ordinateur.

Au Québec, 98,6 % des PME utiliseraient au moins un ordinateur, ce qui placerait la province au deuxième rang derrière la région de l’Atlantique (100 %). 59 % des petites et moyennes entreprises utiliseraient d’un à cinq ordinateurs, 32,1 % emploieraient de 10 à 49 ordinateurs, et 7,5 % en utiliseraient cinquante et plus.

1,4 % des PME québécoises n’utiliseraient pas d’ordinateur, ce qui serait le plus faible pourcentage parmi les cinq provinces et régions dont traite le rapport.

L’étude NetPME 2011 du CEFRIO traite également de l’utilisation de la mobilité au sein des PME canadiennes. (Lire : Enquête NetPME 2011 : Les PME québécoises à la traîne en matière de mobilité)

D’un océan à l’autre

L’édition 2011 de l’enquête NetPME du CEFRIO a été produite au moyen des réponses fournies par 2 000 représentants d’entreprises comptant entre 5 et 499 employés – soit 1 000 entreprises du Québec et 1 000 entreprises dans le reste du Canada – lors d’entretiens téléphoniques qui ont été réalisés par la firme de recherche et de sondage SOM du 11 avril au 24 mai 2011.

L’édition 2011 de l’enquête NetPME s’est intéressée à l’utilisation des TIC par les PME dans l’ensemble du Canada, plutôt qu’au Québec seulement, en raison d’une contribution financière de la part de la Banque de développement du Canada. D’ailleurs, le CEFRIO a produit des rapports de l’étude dans les deux langues officielles.

Les autres organisations qui ont financé l’édition 2011 de l’étude sont le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, qui est le principal partenaire financier du CEFRIO, Services Québec, le Secrétariat du Conseil du Trésor du Québec, Desjardins et Telus.

* Dans l’étude NetPME du CEFRIO, les données comparatives de l’étude sont fournies pour trois provinces, soit le Québec, l’Ontario et la Colombie-Britannique, alors que les données relatives aux autres provinces canadiennes sont regroupées en fonction des régions de l’Atlantique (Terre-Neuve, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse) et des Prairies (Manitoba, Saskatchewan, Alberta).

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’octobre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+