Emphase sur la mobilité et les services en ligne chez Adobe


Jean-François Ferland - 03/10/2011

Adobe a donné un avant-goût de six applications pour tablettes électroniques dans la gamme Touch Apps, du service par abonnement à multiples facettes Creative Cloud et d’une version pour pigistes de l’outil de contenu applicatif mobile Digital Publishing Suite. Mises à jour

Dans le cadre de la conférence pour développeurs MAX, qui se déroule à Los Angeles, l’éditeur d’outils de création et d’édition Adobe a donné un avant-goût de produits et de services qui seront fondés sur deux grandes vagues de fond, soit la mobilité et les services en ligne.

Ces solutions, précisément, constitueront un complément aux offres traditionnelles d’Adobe qui sont fondées sur l’informatique personnelle.

Logiciels Touch Apps

À compter de la mi-novembre 2011, Adobe offrira six logiciels pour tablettes électroniques dans une gamme qui sera nommée Touch Apps.

Les applications qui seront offertes par Adobe seront : – Photoshop Touch, qui permettra de modifier des images à l’aide de fonctions de base du logiciel Photoshop; – Collage, qui servira à créer des tableaux conceptuels à partir de dessins, d’images, de texte et de fichiers provenant de la suite de logiciels Creative Suite; – Debut, qui servira à présenter à l’écran des versions de fichiers Creative Suite dans des formats compatibles aux tablettes électroniques; – Ideas, qui permettra d’effectuer du dessin vectoriel à l’aide d’un doigt ou d’un stylet; – Kuler, qui servira à produire des palettes de couleur; – Proto, qui sera dédié à la création de canevas de sites Web et d’applications mobiles.

Le contenu qui sera produit à l’aide de ces applications mobiles d’Adobe pourra être retravaillé sur certains logiciels

Adobe Ideas Touch App

Ideas est une des six applications pour les tablettes électroniques que Adobe offrira dans la gamme Touche Apps (Photo : Adobe)

de la gamme Creative Suite. Surtout, le contenu pourra être envoyé vers le service en ligne d’hébergement et de partage Creative Cloud, dont Adobe a fait l’annonce en parallèle (voir ci-dessous). De plus, certains logiciels offriront une forme d’intégration avec des réseaux sociaux comme Facebook ou des moteurs de recherche comme Google.

Ces logiciels, qui auront un prix initial de 9,99 dollars américains l’unité, seront offerts en versions pour la plateforme Android de Google dès la mi-novembre 2011, puis en versions pour les tablettes fonctionnant sous iOS d’Apple au début de 2012. Le logiciel Adobe Ideas, toutefois, est déjà offert pour la tablette iPad d’Apple.

Mise à jour Selon une porte-parole d’Adobe, les logiciels Touch Apps seront offerts en anglais seulement au Canada lors de leur lancement en novembre prochain.

Creative Cloud

Adobe exploitera à compter de 2012 le service en ligne Creative Cloud, qui donnera accès à des logiciels et à des services liés aux applications de création, en fonction d’un abonnement à paiement mensuel.

D’une part, le service payant fournira aux utilisateurs un accès aux logiciels de la gamme Creative Suite (dont After Effects, Dreamweaver, Illustrator, InDesign, Photoshop et Premiere Pro). Selon une foire aux questions, ces logiciels ne seront pas offerts sous forme de service en ligne, mais plutôt en téléchargement dans leurs versions pour ordinateur personnel.

D’autre part, Creative Cloud offrira des services fondés sur les technologies Digital Publishing Suite pour l’édition de publications qui seront destinées aux tablettes électroniques, des services fondés sur la solution Business Catalyst pour la production et la gestion de sites Web, ainsi que de nouveaux services de design.

Également, Creative Cloud servira à l’hébergement des fichiers qui auront été créés avec les logiciels des gammes Creative Suite et Touch Apps, aux fins de conservation, de visionnement, de partage et de la synchronisation.

Enfin, Adobe compte intégrer à son service des fonctions de présentation et de partage des idées et des oeuvres, tout comme un forum dédié « à la rétroaction et à l’inspiration » entre les gens qui oeuvrent dans le domaine de la création.

Adobe ne précise pas pour l’instant les fonctions qui seront offertes lors du lancement du service Creative Cloud. Néanmoins, Adobe a indiqué que les personnes qui feront l’acquisition des logiciels Touch Apps auront accès aux fonctions d’hébergement, de synchronisation et de partage du service en ligne.

Par ailleurs, l’annonce du service Creative Cloud ayant été effectuée aux États-Unis, il n’est pas assuré que le service Creative Cloud sera offert dès le début au Canada.

Adobe assure qu’il sera encore possible de se procurer ses produits et services de façon traditionnelle, et que les logiciels Touch Apps ainsi que les services connexes pourront être acquis individuellement. Également, l’éditeur précise que les détenteurs d’un abonnement à l’édition Subscription de l’ensemble Creative Suite ne ressentiront pas d’impact « immédiat » à la suite du lancement du service Creative Cloud.

Digital Publishing Suite pour travailleurs autonomes

À compter de la fin de novembre 2011, Adobe offrira l’ensemble d’outils de création de publications pour les tablettes électroniques Digital Publishing Suite en édition individuelle (Single Edition), à l’intention des pigistes.

Cette version permettra aux professionnels autonomes de publier des documents créés à l’aide de la version 5.5 de l’ensemble d’outils Creative Suite sous la forme d’une application qui pourra être consultée sur la tablette électronique iPad d’Apple, par le biais d’un téléchargement à partir de la boutique App Store d’Apple. Adobe compte ajouter à ce logiciel une capacité de production de contenu pour les plateformes de tablettes électroniques Android et BlackBerry dans un avenir rapproché.

Cette édition du logiciel Digital Publishing Suite coûtera 395 dollars américains. Or, cette version ne pourra produire que du contenu à publication unique, c’est-à-dire qu’une mise à jour de contenu nécessitera la création et la publication d’une nouvelle application. De plus, il faudra débourser 395 dollars américains lors de la création de chaque nouvelle application.

Mise à jour Selon une porte-parole d’Adobe, la version pour travailleurs autonomes du logiciel Digital Publishing Suite ne sera disponible qu’en version anglaise lors de sa commercialisation en novembre prochain. Toutefois, une version française devrait être disponible au Canada en janvier 2012.

Acquisitions

Par ailleurs, Adobe a fait l’acquisition d’une entreprise nommée Typekit qui offre des polices de caractère aux exploitants de sites Web sous la forme de service en nuage, au moyen d’un abonnement. Typekit compte environ 250 000 clients. Adobe compte offrir les polices de caractère de Typekit à titre de service distinct, mais aussi au sein de l’offre du service Creative Cloud à un moment qui n’a pas été précisé.

Aussi, Adobe a signé une entente visant l’acquisition de l’éditeur de logiciels Nitobi Software, de Vancouver, qui produit des ensembles de développement ouvert d’applications Web destinées aux plateformes mobiles. Ces ensembles de développement, qui sont nommés PhoneGap et PhoneGap/Build, servent à intégrer des applications Web, qui sont rédigées dans les langages HTML5 et Javascript, dans des applications dédiées pour les plateformes iOS, Android et BlackBerry, tout en tirant profit des fonctions des appareils comme la localisation GPS, l’accéléromètre ou la caméra. La transaction entre les deux parties devrait être conclue d’ici la fin d’octobre 2011.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de septembre de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+