Économie à large bande : La Ville de Québec sera-t-elle la «communauté intelligente» mondiale en 2012?


Jean-François Ferland - 16/04/2012

La Ville de Québec, en fonction de sa stratégie liée à l’économie à large bande, pourrait être reconnue à titre de meilleure communauté intelligente pour l’année en cours par le groupe de réflexion Intelligent Community Forum. Ce concours connaîtra son dénouement en juin prochain.

La Ville de Québec, dans ses canaux de communication traditionnels et technologiques, a souligné le passage sur son territoire de M. Louis Zacharilla qui est le cofondateur de l’Intelligent Community Forum (ICF), un organisme de réflexion américain qui étudie le développement économique et social des communautés au 21e siècle. Ce passage du représentant de l’ICF est lié à la sélection de Québec à titre de finaliste pour la treizième édition du concours de la « communauté intelligente de l’année » (Intelligent Community of the Year en anglais), qui récompensera la ville ou la région qui a la meilleure stratégie liée à l’économie dite « à large bande » (broadband economy en anglais).

Outre Québec, les finalistes de l’édition 2012 sont les villes canadiennes de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick et de Stratford en Ontario ainsi que les villes d’Austin au Texas, de Riverside en Californie, de Taichung City à Taiwan et d’Oulu en Finlande.

Dans son site Web, l’ICF indique que le concours de la « communauté intelligente de l’année » vise à récompenser une communauté au sein d’une ville ou d’une région, ainsi que ses partenaires des secteurs public et privé, pour des accomplissements qui ont contribué au développement d’une « prospérité inclusive » à l’aide des technologies de l’information et des communications.

Selon l’ICF, une entreprise de recherche indépendante évaluera jusqu’en juin prochain les dossiers des stratégies des six villes finalistes en matière d’économie à large bande en fonction de cinq grands indicateurs. Ces indicateurs sont :

– La connexion à la large bande (Politiques de développement, utilisation des réseaux par les administrations, déploiement de fibre noire et de réseaux à accès libre, etc.) ;
– La main-d’oeuvre du savoir (Coordination et création d’actifs favorisant le développement des travailleurs du savoir) ;
– L’aide à l’innovation (Réduction de la bureaucratie pour les entreprises, attraction de la main-d’oeuvre talentueuse et maillage avec les besoins des entreprises, élargissement à l’accès au capital d’investissement) ;
– L’inclusion numérique (Établissement de programmes d’aide à l’accès à Internet à large bande,
établissement de programmes de littéracie technologique) ;
– Le marketing et la promotion (Promotion de la stratégie à l’externe et en interne).

Selon l’ICF, la communauté qui sera couronnée « communauté intelligente de l’année » devra avoir obtenu des résultats appréciables dans un ou plusieurs domaines qui sont liés à l’économie à large bande, dont la création d’emplois, l’attrait de nouvelles entreprises, l’investissement dans des infrastructures technologiques, le degé d’innovation des entreprises locales et l’innovation pour la prestation de services gouvernementaux.

En 2011, le prix de la « communauté intelligente de l’année » avait été remis à Eidhoven, aux Pays-Bas. Depuis 1999, le concours de l’ICF a récompensé Singapour, LaGrange aux États-Unis, New York, Calgary et Séoul (ex aequo), Glasgow en Écosse, Mitaka au Japon, Taipei, Waterloo en Ontario, le district de Gangnam en Corée du Sud, Stockholm en Suède et Suwon en Corée du Sud.

Avant d’être sélectionnée à titre de finaliste pour l’édition 2012 du concours, Québec avait été retenue à l’automne 2011 lors d’une première sélection au sein de la liste « Smart21 » des 21 villes les plus intelligentes au monde, parmi quelque 400 candidatures.

Soulignons que Québec avait fait partie de la liste Smart21 de l’Intelligent Community Forum pour l’édition 2011 du concours.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de février-mars 2012 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+