Du financement fédéral pour l’optique et photonique


Dominique Lemoine - 24/03/2016

L’INO obtient un renouvellement de son financement de base de 50 millions de dollars pour les cinq prochaines années.Logo de l'Institut national d'optique (INO)

L’Institut national d’optique (INO), qui est un centre de recherche et développement en hautes technologies basé à Québec, soutient sur la base d’une étude Deloitte contribuer à hauteur de 344 millions de dollars par année au produit intérieur brut (PIB) du Canada, ainsi qu’à la création ou à la consolidation de 4 013 emplois à temps plein.

L’INO mentionne que ces retombées économiques seraient reliées à son rôle de « levier économique » à travers les technologies qu’il développe. De plus, l’INO ajoute avoir trente entreprises essaimées à son actif.

Le montant du fédéral doit être appliqué au plan de l’INO pour la période 2016-2021, qui prévoit des développements en matière de photonique imprimable et de photonique sur silicium, ainsi que la poursuite de l’offre de technologies de productivité aux industriels du Canada, notamment dans les domaines manufacturier, biomédical et du transport par pipelines.

Lire aussi:

General Electric promeut des pipelines numériques

L’INO vise une photonique plus avancée et le Canada

Partenariat Chine-Québec en affichage sur écran plat




Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+