Données mobiles: Un trafic mondial de 135 exaoctets en 2017


Jean-François Ferland - 06/02/2013

Cisco s’attend à ce que le trafic des données mobiles à l’échelle de la planète soit treize fois plus élevé dans quatre ans qu’en 2012.Utilisation d'une tablette numérique

Le fabricant de produits de réseautique Cisco, dans une étude nommée Visual Networking Index Global Mobile Data Traffic Forecast, estime que le trafic des données à l’échelle de la planète atteindra 11,2 exaoctets (ou 11,7 millions de téraoctets) par mois en 2017. présentement, le trafic des données mobiles serait d’environ 0,8 exaoctet par mois.

Cette croissance annuelle composée de 66 % du trafic mobile sera attribuable à l’augmentation de la population mondiale ainsi qu’à la progression du nombre de connexions sans à fil à Internet par des appareils personnels et par des communications machine à machine.

Cisco évalue qu’il y aura plus de 10 milliards de liaisons mobiles à Internet en 2017, dont 1,7 milliard seront des liaisons de machine à machine. En 2012, il y aurait eu 7 milliards de liaisons mobiles à Internet à l’échelle de la planète.

Parmi le trafic des données mobiles qui est prévu en 2017, 93 % pourrait être attribuable à des téléphones évolués, à des tablettes numériques et à des ordinateurs portatifs. Les liaisons de machine à machine pourraient produire 5 % du trafic des données mobiles dans quatre ans, alors que les téléphones mobiles de base pourraient produire 2 % du trafic à l’échelle mondiale.

Cisco estime qu’il y aura 5,2 milliards d’utilisateurs d’appareils mobiles sur la planète Terre en 2017, alors que la population mondiale pourrait atteindre 7,6 milliards de personnes, selon l’Organisation des Nations unies. L’année dernière, il y aurait eu 4,3 milliards d’utilisateurs d’appareils mobiles à travers le monde.

En 2017, la largeur de bande moyenne des réseaux mobiles pourrait être de 3,9 mégabits à la seconde, contre 0,5 mégabit à la seconde en 2012.

C’est la région du Moyen-Orient et de L’Afrique qui pourrait faire l’objet de la plus importante croissance du trafic de données mobiles de 2012 à 2017 avec un taux de croissance annuel composé de 77 %, devant la région de l’Asie-Pacifique (76 %). L’Amérique du Nord se situerait au cinquième rang parmi six régions du globe, avec un taux de croissance annuel composé de 56 %.

Toutefois, c’est la région de l’Asie-Pacifique qui pourrait produire le plus important volume de données mobiles en 2017, soit 5,3 exaoctets par mois, loin devant la région de l’Amérique du Nord qui obtiendrait le deuxième rang du classement des régions (2,1 exaoctets par mois).

Enfin, Cisco estime que 46 % du trafic des données mobiles en 2017 sera dévié par les opérateurs de réseaux mobiles vers des réseaux fixes ou Wi-Fi, contre 33 % du trafic en 2012.




Tags: , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+