Dix téléphones pour les affaires – (4) Le One M8 de HTC


Jean-François Ferland - 11/09/2014

Le téléphone intelligent One M8, qui a plusieurs points en commun avec le modèle précédent One M7, a été amélioré tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.Le téléphone intelligent One M8 de HTC

Dans une évaluation publiée dans le portail d’IT Business – une publication sœur de Direction informatique – le journaliste Alex Davies estime que le téléphone intelligent One M8 de HTC saura plaire aux utilisateurs d’affaires qui cherchent un appareil qui fait bonne impression.

L’évaluateur souligne que le modèle One M8 a certaines caractéristiques qui sont similaires à celle modèle One M7 précédent, dont un boîtier métallique, de bons haut-parleurs à l’avant, un excellent écran, la version maison Sense 6 du système d’exploitation KitKat d’Android et une caméra à senseur Ultrapixel au dos.

Toutefois, le téléphone One M8 de HTC est constitué d’un boîtier qui est à 90 % de métal, plutôt qu’à 70 % dans le cas du One M7. Le fini brossé du dos du boîtier est attribuable à un enduit résistant aux égratignures. Toutefois, la conception monocoque du One M8 ne permet pas d’en extraire la pile. Les fentes pour la carte Nano SIM et la carte de mémoire microSD sont situées sur le côté de l’appareil. D’autre part, les boutons mécaniques ont été éliminés au profit de boutons de navigation à l’écran.

Le journaliste souligne que One M8 est plutôt long (146 millimètres ou 5,76 pouces) pour un téléphone dont l’écran « Super LCD » ne mesure que 5 pouces de diagonale (1 920 par 1 080 pixels, 441 points au pouce). À son avis, l’écran aurait pu être plus grand et les larges bordures autour de la surface d’affichage constituent de l’espace « perdu ». Par contre, il indique que l’appareil est l’un des plus étroits parmi les téléphones phares dans le marché, ce qui contribue à son très bon confort lorsqu’il est tenu en main.

Selon l’évaluateur, la caméra principale à 4 mégapixels qui est au dos de l’appareil offre de meilleurs résultats sous un faible éclairage que d’autres appareils en raison d’un nombre moins élevé de pixels à produire pour un senseur aux dimensions similaires à celui d’appareils pouvant capturer des images de 13 ou 16 mégapixels. Ainsi, la résolution peu élevée de la caméra fait en sorte que les images sont moins détaillées lorsqu’elles sont agrandies sur un écran d’ordinateur.

Toutefois, le journaliste souligne la présence d’une caméra secondaire, qui sert à capter des informations liées à la profondeur de champ lors de la prise de photos. Ces informations additionnelles permettent d’appliquer des effets à des images, par exemple le changement de la distance focale partout dans l’image ou l’application d’un flou de zoom dans une portion d’image.

L’évaluateur remarque que le modèle One M8 ne supporte que trois fréquences de réseau LTE, ce qui serait attribuable à une limitation dans un logiciel.

Lire l’évaluation au complet dans le site d’IT Business (en anglais)




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+