Diminution du bénéfice net trimestriel chez Rogers


Jean-François Ferland - 28/07/2014

Rogers Communications rapporte des revenus de 3,21 milliards de dollars pour le deuxième trimestre de son année financière 2014.Logo de Rogers Communications

Le conglomérat canadien Rogers Communications, qui œuvre dans les industries des télécommunications et de l’édition, fait état de revenus trimestriels qui sont équivalents à ceux qui avaient été obtenus lors du deuxième trimestre de son année financière 2013.

Parmi les revenus du trimestre financier de Rogers Communications, qui a pris fin le 30 juin 2014, 1,8 milliard de dollars sont attribuables aux activités dans le secteur des communications sans fil. Ces revenus sont inférieurs de 13 millions de dollars aux revenus qui avaient été constatés douze mois plus tôt. Les activités dans le secteur de la câblodistribution ont rapporté 872 millions de dollars, soit deux millions de dollars de plus qu’au trimestre correspondant de l’année financière précédente de l’entreprise.

La prestation de services commerciaux a permis à Rogers Communications d’obtenir 95 millions de dollars lors du trimestre, soit cinq millions de dollars de plus qu’au deuxième trimestre de son année financière 2013. Durant le trimestre, les activités dans le secteur des médias ont permis à l’entreprise d’obtenir des revenus de 475 millions de dollars, soit cinq millions de dollars de plus qu’au trimestre équivalent de son année financière précédente.

Dépenses d’exploitation et bénéfice net

Rogers Communications a obtenu un bénéfice d’exploitation de 1,31 milliard de dollars, contre un bénéfice d’exploitation de 1,30 milliard de dollars au deuxième trimestre de son année financière 2013. L’entreprise fait état de dépenses d’exploitation de 957 millions de dollars et d’un bénéfice d’exploitation de 843 millions de dollars pour ses activités en sans-fil. Dans le secteur de la câblodistribution, l’entreprise déclare des dépenses d’exploitation de 449 millions de dollars et un bénéfice d’exploitation trimestriel de 423 millions de dollars.

Dans le secteur des solutions commerciales, Rogers Communications a comptabilisé des dépenses d’exploitation de 67 millions de dollars et un bénéfice d’exploitation de 28 millions de dollars. Quant au secteur des médias, l’entreprise fait état de dépenses d’exploitation de 421 millions de dollars et d’un bénéfice d’exploitation de 54 millions de dollars.

Rogers Communications rapporte un bénéfice net trimestriel de 405 millions de dollars, soit 23,9 % de moins que le bénéfice net de 532 millions de dollars qui avait été obtenu au deuxième trimestre de son année financière 2013. Cette diminution du bénéfice net est attribuable principalement à une augmentation des coûts de dépréciation et d’amortissement (532 millions de dollars contre 463 millions de dollars)

Résultats semestriels

Pour les six premiers mois de son année financière 2014, Rogers Communications rapporte des revenus de 6,23 milliards de dollars et un bénéfice net de 712 millions de dollars.

Au terme des deux premiers trimestres de son année financière 2013, Rogers Communications avait rapporté des revenus de 6,23 milliards de dollars et un bénéfice net de 885 millions de dollars.

Ici encore, la diminution du bénéfice net cumulatif est attribuable à l’augmentation d’année en année des coûts de dépréciation et d’amortissement, en comparaison avec les coûts qui avaient été comptabilisés pour des six premiers mois de l’année financière 2013 de l’entreprise.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+