Diminution de la perte nette trimestrielle chez D-Box


Jean-François Ferland - 14/02/2013

Technologies D-Box rapporte des revenus de 3,3 millions de dollars et une perte nette de 0,2 million de dollars pour le troisième trimestre de son année financière 2013.Logo de Technologies D-Box

Technologies D-Box, une entreprise de Longueuil qui commercialise des systèmes de reproduction des mouvements pour les industries du cinéma, du jeu vidéo et de la santé, a produit des revenus qui sont supérieurs de 87,4 % aux revenus de 1,8 million de dollars qui avaient été rapportés pour le trimestre équivalent de son année financière 2012.

Technologies D-Box indique que les revenus associés à l’utilisation de son système de reproduction des mouvements MFX dans les salles de cinéma ont augmenté de 288 % d’année en année. Notamment, les ventes de systèmes auraient rapporté 1,1 million de dollars, alors qu’environ 50 000 dollars avaient été obtenus lors du trimestre correspondant de l’année financière 2012. Les revenus associés aux droits d’utilisation, à la location et à l’entretien des systèmes auraient progressé de 34 % d’année en année.

D’autre part, les revenus provenant de la vente de systèmes de génération de mouvement aux équipementiers d’origine auraient augmenté de 28 % en douze mois.

Technologies D-Box rapporte une perte nette trimestrielle d’environ 273 000 dollars. Cette perte nette est inférieure de 86,1 % à la perte nette de 1,9 million de dollars qui avait été comptabilisée pour le troisième trimestre de son année financière 2012.

Puisque Technologies D-Box n’a pas encore téléversé ses états financiers trimestriels dans son site Web ni dans le portail SEDAR qui héberge les documents de nature financière des sociétés publiques canadiennes, il n’a pas été possible d’obtenir plus de détails sur le bilan trimestriel de l’entreprise.

Bilan de neuf mois

Pour les trois premiers trimestres de son année financière 2013, Technologies D-Box fait état de revenus de 10,6 millions de dollars. Ces revenus sont supérieurs de  70,7 % aux revenus de 6,2 millions de dollars qui avaient été produits par l’entreprise lors des neuf premiers mois de son année financière 2012.

Technologies D-Box rapporte une perte nette cumulative de 2,06 millions de dollars. Cette perte nette cumulative est inférieure de 56,3 % à la perte nette cumulative de 4,7 millions de dollars qui avait été comptabilisée pour les neuf premiers mois de son année financière précédente.

Développements commerciaux à court terme

Au cours des prochains mois, Technologies D-Box compte concentrer ses efforts vers les marchés du cinéma en salle et des équipementiers d’origine. En 2010, l’entreprise québécoise avait amorcé une diversification de ses activités commerciales vers le marché de la santé http://www.directioninformatique.com/diversification-vers-le-marche-de-la-sante-pour-d-box/10624 par l’offre de solutions de stimulation thérapeutique, dans le cadre d’un partenariat avec l’entreprise Vita Care des Pays-Bas. Également, l’entreprise vend des dispositifs de reproduction des mouvements et offre des services d’encodage pour les films et les jeux vidéo sur ordinateur dans le marché domestique.

D’autre part, Technologies D-Box compte intensifier ses initiatives commerciales hors de l’Amérique du Nord.

Par ailleurs, l’entreprise prévoit offrir aux équipementiers d’origine des actuateurs à plus grande portée au cours des prochains trimestres. Chaque actuateur pourra lever jusqu’à 227 kilos ou 500 livres. Ces dispositifs seront destinés notamment au marché de la simulation industrielle.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+