Développement des TIC: le Canada recule au 26e rang


Denis Lalonde - 20/09/2011

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont en progression partout dans le monde, grâce à la baisse des prix de la téléphonie et des services Internet large bande, soutient l’Union internationale des télécommunications (UIT).

L’étude révèle notamment que le prix de la large bande a baissé de 50 % entre 2008 et 2010, les deux dernières années à l’étude.

Selon le rapport annuel de l’UIT Mesurer la société de l’information 2011, les 152 pays pris en compte dans cet indice ont amélioré leur situation entre 2008 et 2010, ce qui constitue, selon l’UIT, une preuve que les TIC sont de plus en plus omniprésentes dans la société mondiale de l’information.

Le Canada recule

Ce rapport produit entre autres l’Indice du développement des TIC (IDI), qui établit un classement de 152 pays en fonction de l’accès aux TIC, l’utilisation de ces technologies et les compétences dans ce domaine, sur la base de 11 indicateurs tels que le nombre d’abonnés au cellulaire mobile, le nombre de ménages ayant un ordinateur, le nombre d’abonnés à l’Internet fixe large bande et au mobile large bande et le taux d’alphabétisation. Il a été élaboré pour mesurer le niveau et l’évolution sur la durée des TIC, compte tenu de la situation des pays développés et des pays en développement.

Le classement affirme que la République de Corée était l’économie mondiale la plus avancée en matière de TIC en 2010 avec une note de 8,4 sur 10, suivie de la Suède (8,23), de l’Islande (8,06), du Danemark (7,97) et de la Finlande (7,87). Le Canada perd six positions et se classe au 26e rang à 6,69, loin derrière les États-Unis à 7,09, ce qui leur vaut le 17e rang.

En queue de peloton, trois pays africains, l’Éthiopie (1,08), le Niger (0,92) et le Tchad (0,83) ferment la marche.

L’UIT dit s’inquiéter de l’écart grandissant entre les pays les mieux et les moins bien classés. L’organisme soutient que les pays les mieux classés ont progressé en termes relatifs, alors que ceux qui sont à la fin du classement n’ont presque pas évolué.

Les prix baissent au niveau mondial, mais sont stables au Canada

L’UIT soutient que dans l’ensemble, les services de télécommunication et Internet sont de plus en plus abordables. Selon le panier des prix TIC (IPB) 2010, qui est un indice appliqué à 165 économies et basé sur le prix des services de téléphonie fixes, le prix des services de téléphonie cellulaire mobile et le prix des services Internet large bande fixes, le coût des services TIC a diminué globalement de 18 % entre 2008 et 2010; c’est pour les services Internet large bande fixes que la baisse a été la plus forte puisque les prix ont baissé de 52 %.

En 2010, le panier IPB représentait en moyenne 12 % du revenu national brut (RNB) par habitant, contre 15% en 2008.

Les dix pays les mieux classés selon le panier IPB ont un revenu national brut (RNB) par habitant élevé et, à l’exception des Émirats arabes unis, sont tous des pays d’Europe ou de la région Asie Pacifique. Dans les pays développés, le coût moyen des services de TIC ne représente pas plus de 1,5 % du revenu mensuel par habitant, contre 17 % pour les pays en développement. « Mais même si les prix du large bande ont fortement chuté partout dans le monde, le prix de l’accès Internet fixe haut débit reste inabordable dans de nombreux pays à faible revenu. Ainsi, en Afrique à la fin de 2010, les services large bande fixes coûtaient en moyenne l’équivalent de 290 % du revenu mensuel, en baisse depuis le niveau de 650 % en 2008 », dit le rapport.

Au 21e rang mondial, le panier des prix TIC du Canada est demeuré stable à 0,8 % du RNB par habitant, évalué à 41 980 dollars américains. Entre 2008 et 2010, le prix de la téléphonie fixe a reculé de 0,9 % à 0,6 % du RNB par habitant au pays, alors que le prix de la téléphonie cellulaire mobile a progressé de 0,9 % à 1 %. Du côté d’Internet haute vitesse, les prix ont grimpé de 0,6 % à 0,7 % du RNB par habitant durant la même période.

C’est donc dire que pendant que le panier des prix IPB a diminué de 18 % sur deux ans au niveau mondial, celui du Canada est demeuré stable.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de juillet-août de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW