Desjardins lance son service de paiement mobile


Jean-François Ferland - 03/09/2014

Desjardins inaugure un service de paiement par crédit au moyen d’un téléphone intelligent, via les réseaux de plusieurs opérateurs canadiens.Logo du Mouvement Desjardins

L’institution financière Mouvement Desjardins offre dorénavant à ses clients le service Paiement mobile Desjardins, qui permet de régler une transaction chez un commerçant dont le terminal de point de vente supporte la technologie de communication en champ proche ou communication NFC (near field communication en anglais) au moyen d’un téléphone intelligent compatible, d’une carte de crédit Visa et d’un forfait de données chez un opérateur mobile participant.

Selon de l’information contenue dans le site web de Desjardins, le service de paiement sans contact peut être utilisé pour régler une transaction dont la valeur maximale est de 150 dollars – toutefois, un commerçant peut établir une limite de montant qui est inférieure à cette valeur.

Exigences

Pour le moment, le service Paiement mobile Desjardins peut être utilisé par les membres et clients de l’institution par le biais des réseaux de Bell Mobilité, de Virgin Mobile (qui appartient à Bell) et de Rogers Communications. Le fournisseur mobile TELUS sera en mesure de soutenir le service de Desjardins sous peu.

L’utilisation du service Paiement mobile Desjardins requiert la possession d’une carte de crédit conventionnelle ou prépayée VISA qui a été émise par l’institution ou bien l’utilisation d’un forfait Solutions Libre-Affaires.

Également, le recours au service nécessite l’utilisation d’une carte SIM à technologie de communication en champ proche et d’un téléphone intelligent qui est compatible à la technologie. Pour l’instant, seuls certains modèles Galaxy de Samsung (S3, S4, S4 Mini, S5, Note II, Note III), le modèle One (M7) de HTC et le modèle Bold 9900 de BlackBerry sont compatibles avec le service.

Aussi, la personne qui désire utiliser ce service de Desjardins doit installer une application mobile qui est offerte dans les boutiques en ligne Google Play de Google et BlackBerry World de BlackBerry.

Dans son site web, le Mouvement Desjardins précise que l’utilisateur du service devra posséder un téléphone intelligent « acheté chez [son] fournisseur de téléphonie mobile ».

« Les fournisseurs s’engagent à mettre les versions de système d’exploitation compatible au paiement mobile sur les appareils NFC vendus ainsi que de faire régulièrement les mise à jour nécessaires au bon fonctionnement de l’application de Paiement Mobile Desjardins, précise le Mouvement Desjardins, à la demande de Direction informatique. Il est probable que l’application de paiement mobile Desjardins fonctionne aussi sur les appareils mobiles admissibles achetés auprès d’un fabriquant mais les opérateurs mobiles ne peuvent le garantir. »

En août 2013, le Mouvement Desjardins avait divulgué son intention d’offrir à ses clients une solution de paiement au moyen d’un téléphone mobile. À cet effet, l’institution financière avait établi des ententes commerciales avec les fournisseurs EnStream, de Toronto, et Monitise, de Londres, pour l’établissement de la solution.

Le Mouvement Desjardins joint ainsi d’autres institutions financières canadiennes qui offrent des services de paiement par le biais d’un téléphone intelligent.

En 2012, l’Association des banquiers canadiens a publié des lignes directrices pour les paiements mobiles au Canada, aux fins du développement de solutions qui seront utilisées dans les points de vente.

À lire :

La Banque CIBC et TELUS offrent les paiements mobiles
Bell et la Banque Royale offriront une solution de paiement mobile
Paiement par téléphone mobile : La Banque CIBC et Rogers Communications annoncent une solution
BMO amorce le paiement sans contact à l’aide d’un appareil mobile




Tags: , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+