Des entreprises affectées par un autre rançongiciel


Dominique Lemoine - 28/06/2017

Un rançongiciel aurait commencé à perturber mardi le fonctionnement de serveurs informatiques d’entreprises, notamment en Europe et en Inde.Maersk

Par exemple, le conglomérat danois A.P. Moller-Maersk, qui se spécialise dans les secteurs de l’énergie et du transport de marchandises, en particulier par navires porte-conteneurs, affirme qu’une cyberattaque a causé une panne de ses systèmes informatiques de technologies de l’information à divers endroits dans le monde, rapporte l’agence de presse Reuters.

La panne aurait affecté tous les segments d’affaires de Maersk, dont l’expédition de conteneurs, des opérations de remorquage, la production de pétrole et de gaz, des services de forage, ainsi que des activités de transport de produits pétroliers liquides par navire.

La flotte de Maersk inclurait environ 600 navires porte-conteneurs.

« Des ordinateurs [de terminaux d’opérations portuaires] ont été infectés par un rançongiciel qui a chiffré les disques durs », précise l’agence de presse.

De plus, selon Reuters, l’entreprise de production pétrolière russe Rosneft et la Banque centrale d’Ukraine auraient eux aussi rapporté une attaque informatique contre des serveurs. En Ukraine, des banques commerciales ainsi que des entreprises privées et publiques auraient été touchées.

[Mise à jour] : Maersk a précisé ultérieurement que ses systèmes TI ont été atteints le 27 juin 2017 par la cyberattaque mondiale Petya.

Lire aussi :

Rançongiciel : une cyberattaque mondiale

Cyberattaque : réaction de Microsoft à WannaCry

Rançongiciel : l’Université de Calgary a payé 20 000 dollars




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+