Dell-Caterham F1 : un partenariat sur les chapeaux de roue


Dominique Lemoine - 12/06/2014

Le fournisseur technologique Dell fait partie de l’évolution de l’équipe de course anglaise Caterham F1 depuis ses débuts en 2009.Écurie Caterham F1

Dell a été choisie par Caterham F1 à l’automne 2009, à la suite d’un processus de sélection en vue d’être prêt pour amorcer le championnat de course 2010 au printemps. Selon Caterham F1, Dell s’était distinguée d’autres soumissionnaires par son prix et son engagement de livraison rapide.

« Notre partenariat a commencé quand Caterham F1 n’avait encore que deux employés », a mentionné Bryan Jones, vice-président chez Dell du marketing commercial en Amérique du Nord, en entrevue avec Direction informatique au Grand Prix du Canada.

Désormais, le système informatique que Dell fournit à l’écurie de course automobile comprend des équipements pour les opérations de  Caterham F1 à son usine en Angleterre et aux abords des circuits visités, soit dans les paddocks et garages et en bordure de piste.

« Nous avons tendance à préférer les technologies de pointe, mais si nous savons qu’une nouvelle technologie nous donnera un avantage sur les autres, il y a de bonnes chances pour que nous l’adoptions. Nous avons déjà été des adoptants rapides », a indiqué Bill Peters, chef du groupe des technologies de l’information chez Caterham F1.

Pour les besoins TI des soixante ingénieurs et mécaniciens aux abords du circuit, Dell fournit à Caterham F1 un centre mobile de données qui est de la taille d’un réfrigérateur. Il est conçu pour être plus léger et moins gros que les nombreux serveurs transportés aux quatre coins du monde par d’autres équipes, afin de profiter d’autant d’applications, tout en obtenant des économies en transport, a précisé M. Peters.

L’équipe aux abords du circuit utilise soixante ordinateurs portatifs, dix tablettes numériques, une trousse d’analyse et calcul de données et des outils de tests et simulations virtuels, tous fournis par Dell.

Les deux monoplaces de Caterham F1 sont munies d’environ deux cents capteurs qui émettent pendant la course des données vers l’équipe aux abords du circuit, par le biais de transmetteurs à fibre optique qui sont positionnés autour du circuit. Nous envoyons ensuite les données à l’usine pour avoir un deuxième avis et nous aider dans la prédiction de 20 000 résultats potentiels par tour de piste et dans la prise de décision », a dit Bill Peters.




Tags: , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+