Définir l’intelligence des appareils grand public


Dominique Lemoine - 30/08/2017

Le terme « intelligence artificielle » serait presque devenu le terme marketing attribué par défaut à tous les nouveaux produits technologiques grand public, selon une vice-présidente de la firme de recherche Gartner.

Intelligence artificielle

Image : Getty

Selon Annette Zimmermann, dont les propos sont rapportés dans un communiqué de presse de Gartner qui a été émis dans le cadre du salon commercial IFA 2017 à Berlin, plusieurs lancements de produits grand public qui auront lieu durant ce salon commercial incluront l’intelligence artificielle (IA) parmi les caractéristiques et composants du nouveau produit.

À son avis, dans un contexte de croissance de la popularité de l’IA et des assistants personnels virtuels (APV), « nous sommes inondés chaque mois par des lancements d’appareils et de services qui sont présentés comme reposant sur l’intelligence artificielle ».

La vice-présidente à la recherche affirme cependant qu’il est nécessaire « de couper court à l’hyper promotion et de regarder de plus près les produits dits du domaine de l’intelligence artificielle de manière à comprendre sur quelles méthodes d’apprentissage-machine ils reposent vraiment ».

Zimmermann soutient que le type de données connectées qui est utilisé pour l’apprentissage des machines a un « impact direct » sur la qualité des produits vraiment liés à l’intelligence artificielle, qui devraient à son avis au moins générer par algorithme une expérience « hautement personnalisée » pour les utilisateurs, soit davantage que seulement améliorer un appareil ou un téléphone multifonction.

Lire aussi :

Gartner déconseille un usage abusif du terme « intelligence artificielle »

L’industrie de l’IA attire l’investissement

Être ou ne pas être de l’intelligence artificielle




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+