Défi Montréal : trois projets d’aide à l’intégration en emploi d’immigrants en TIC


Jean-François Ferland - 09/05/2011

Une nouvelle phase du programme Défi Montréal, qui est financé par le gouvernement du Québec, comporte trois projets d’aide à l’insertion en emploi des immigrants dans le secteur des technologies de l’information et des communications. (Mises à jour)

Le ministère de l’immigration et des communautés culturelles du gouvernement du Québec a dévoilé les dix projets qui seront exécutés lors de la troisième phase de Défi Montréal, un programme dont l’objectif est de procurer une expérience de travail au Québec à des Montréalais immigrants. De ces dix projets, qui se partageront une enveloppe de 976 000 dollars, trois initiatives touchent au domaine des technologies de l’information et des communications.

Projet « Insertion directe en emploi de 40 techniciennes et techniciens immigrants »

Le premier projet, qui est nommé « Insertion directe en emploi de 40 techniciennes et techniciens immigrants », a trait à l’établissement d’un partenariat entre l’organisme Association des professionnels en conception et dessin assistés par ordinateurs (APCDAO) et le fabricant d’embarcations nautiques Pelican International de Laval.

Ce projet vise l’intégration rapide en milieu de travail de quarante techniciens immigrants qui sont sans emploi ou qui ne sont plus qualifiés, ainsi que l’aide de onze superviseurs et responsables chez Pelican international en matière de « gestion de la diversité ethnoculturelle et de la communication interculturelle ».

L’APCDAO est un organisme à but non lucratif de l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce qui procure aux ingénieurs et aux techniciens immigrants une mise à jour des connaissances techniques en conception assistée par ordinateur en fonction des particularités de l’ingénierie qui sont applicables au Québec

On trouve peu d’information dans Internet sur l’organisme, qui ne semble pas avoir de site Web. Sur le système électronique d’appel d’offres SEAO, qui contient des avis publics qui sont publiés par des donneurs d’ouvrage, on peut lire qu’un contrat de gré à gré d’une valeur de 119 946 $ a été octroyé à l’APCDAO par le Ministère de l’Emploi de la Solidarité sociale en août 2010, aux fins d’une mesure de formation qui n’est pas précisée. On y indique que le directeur de l’organisme se nomme Hafid Naoun.

Mise à jour : M. Naoun, par téléphone, indique que le projet vise l’encadrement de techniciens qui travailleront à la production de matériel dans l’entreprise Pelican International. Il précise que ces personnes, dans le cadre de leur formation, recevront un « rafraîchissement » de leurs connaissances liées au logiciel AutoCAD d’Adobe qui sera personnalisé en fonction de la production spécifique de l’entreprise qui participe au projet. Selon M. Naoun, ce rafraîchissement des connaissances vise à renforcer les aspects liés au contrôle de la qualité durant le processus de production chez Pelican International.

M. Naoun ajoute que son organisme oeuvre à la réactivation d’un site web au cours des prochains mois. Ce site prendra une forme interactive afin d’offrir aux personnes qui ont fréquenté l’organisme des mécanismes de soutien complémentaire qui seront unidirectionnels ou bien bidirectionnels, à l’aide de l’outil WebEx de Cisco.

Pelican International, pour sa part, est un fabricant de kayaks, de canots, de pédalos et de bateaux de pêche, qui fabrique aussi des jouets d’hiver et des luges utilitaires.

Projet « Réseautage 2.0 »

Un autre projet, qui porte le nom de « Réseautage 2.0 », vise à aider 60 immigrants à améliorer leurs démarches de recherche d’emploi par le biais des réseaux sociaux et des outils associés au concept du Web 2.0.

Aussi, le projet compte former 100 intervenants en employabilité à l’utilisation de ces éléments technologiques, dans le but d’une intégration des outils du Web 2.0 à leurs activités d’accompagnement des chercheurs d’emploi. Également, la diffusion d’outils de formation auprès d’un minimum de cinquante organismes fait partie des objectifs visés par le projet.

L’organisme responsable du projet est le Centre communautaire Tyndale St-Georges, qui offre des services de soutien à la communauté dans l’arrondissement de la Petite Bourgogne dans le sud-ouest de Montréal.

Mise à jour : Geneviève Laretreille, la responsable du projet au Centre communautaire Tyndale St-Georges, explique que les soixante personnes qui prendront part au premier volet du projet participeront à un projet pilote afin d’essayer le matériel didactique qui sera destiné aux intervenants en emploi. Le contenu destiné à ces intervenants en emploi sera téléversé dans un site web.

Mme Latreille ajoute que le projet visera en premier lieu les intervenants du sud-ouest de Montréal, mais qu’il n’était pas exclus que le contenu de formation soit offert ailleurs sur le territoire montréalais par la suite.

Projet « Emploi – Secteurs innovants et immigration »

Le projet « Emploi – Secteurs innovants et immigration » vise à établir des liens avec des entreprises de trois secteurs « innovants » à Montréal, soit le secteur des technologies de l’information et des communications, le secteur de l’aérospatial et le secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé.

Ce projet compte sensibiliser 70 petites et moyennes entreprises de moins de 200 travailleurs à l’égard de la main-d’oeuvre immigrante, en plus de les aider dans leurs initiatives de recrutement. Également, ce projet compte réaliser 80 entrevues entre des candidats immigrants et des entreprises, dans le cadre de deux forums d’emploi.

D’autre part, le projet souhaite établir une table sectorielle permanente qui sera consacrée à l’immigration et aux secteurs innovants. avec l’implication des partenaires des trois secteurs.

Le promoteur du projet sera Montréal InVivo, une grappe industrielle pour l’industrie des sciences de la vie et des technologies en santé. La directrice du projet Nathalie Ouimet, qui supervise le projet « Emploi – Secteurs innovants et immigration » explique que la grappe industrielle TechnoMontréal et que le comité sectoriel en main-d’oeuvre TechnoCompétences s’occuperont des aspects liés au secteur des TIC au sein du projet.

Elle précise que dix organismes participent à l’initiative, dont le Comité d’adaptation de la main-d’oeuvre – Personnes immigrantes (CAMO-PI).

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+