Cybersécurité dans les écoles : partenariat entre l’ACEI et Nominum


Fanny Bourel - 29/08/2017

L’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) s’allie avec l’entreprise californienne Nominum afin de fournir au milieu scolaire et universitaire du Canada des outils pour se protéger contre des cyberattaques.Illustration du concept de sécurité et d'un écran tactile

Le pare-feu DNS D-Zone de l’ACEI est désormais combiné à Nominum N2 Secure Business, un produit infonuagique de cybersécurité développé par Nominum et destiné aux écoles, aux organisations gouvernementales et aux PME.

Un objectif serait de déceler et de bloquer la connexion des internautes aux domaines dangereux, ainsi que de faciliter la gestion du blocage de contenu selon l’âge des élèves.

« Moins de la moitié des attaques du jour zéro sont détectées par les solutions antivirus traditionnelles. Et puisque la plupart des logiciels malveillants ont recours au DNS […], notre solution combinée constitue donc une défense de première ligne », a indiqué, dans un communiqué, Dave Chiswell, vice-président au développement de produits à l’ACEI.

Selon la firme BitSight, qui se spécialise dans l’évaluation des entreprises en matière de sécurité informatique, le secteur de l’enseignement serait particulièrement touché par les attaques de rançongiciels. Une école sur 10 aurait déjà été visée par un logiciel malveillant.

Lire aussi :

Rançongiciel : l’Université de Calgary a payé 20 000 dollars

Sécurité : le nombre d’incidents motive à renforcer ses défenses

Sécurité : 71 % des cyberattaques non décelées




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,