Croissance des revenus annuels chez Technologies Urbanimmersive


Jean-François Ferland - 25/01/2013

Technologies Urbanimmersive rapporte des revenus de 1.01 million de dollars et une perte nette de 1,2 million de dollars pour son année financière 2012.Logo d'Urbanimmersive

Technologies Urbanimmersive, une entreprise de Laval qui produit du contenu visuel de synthèse et commercialise une technologie immersive aux fins de la mise en marché en ligne et hors-ligne d’actifs immobiliers, rapporte des revenus annuels de 1 012 624 dollars qui sont supérieurs de 12 % aux revenus de 903 865 dollars qui avaient été produits lors de son année financière précédente.

Pour l’année financière qui a pris fin le 30 septembre 2012, les revenus liés à la prestation de services sont de 935 168 dollars, soit 8,56 % de plus que les revenus de 861 421 dollars qui avaient été produits lors de l’année financière précédente. Les revenus annuels de 77 456 dollars qui sont liés à la vente de licence de produits sont supérieurs de 121 % aux revenus de 35 013 dollars qui avaient été rapportés douze mois plus tôt.

Les dépenses d’exploitation de 1 001 620 dollars pour l’année financière 2012 de Technologies Urbanimmersive sont inférieures d’année en année, en raison d’une baisse des dépenses administratives et des dépenses de recherche et développement.

Technologies Urbanimmersive rapporte une perte nette annuelle de 1 205 521 dollars pour son année financière 2012, soit 23,1 % de plus que la perte nette de 979 649 dollars qui avait été rapportée par l’entreprise pour son année financière 2011.

Pour le quatrième trimestre de son année financière 2012, Technologies Urbanimmersive rapporte des revenus de 191 594 dollars et une perte nette de 478 407 dollars. Au terme du trimestre correspondant de son année financière 2011, l’entreprise avait rapporté des revenus de 248 302 dollars et une perte nette de 253 395 dollars.

Recentrage commercial et incursion boursière

Technologies Urbanimmersive indique qu’elle a recentré sa stratégie de développement et les efforts de ses ressources internes vers le marché immobilier durant son année financière 2012. Notamment, l’entreprise a signé un premier contrat dans ce secteur commercial, avec « une importante agence immobilière » du Québec. Selon nos recherches, cette agence immobilière serait Proprio Direct. Depuis, une relation commerciale aurait été amorcée entre Technologies Urbanimmersive et un autre client, soit l’agence RE/MAX Québec.

Par ailleurs, l’entreprise a cessé la desserte du marché des transports, soit l’offre de produits et services qui sont liés à la représentation graphique de trains, de bateaux et d’avions.

De plus, Technologies Urbanimmersive a publié des versions mobiles de son produit principal ainsi qu’une application Web d’analyse de données en temps réel durant l’année financière complétée.

La publication des résultats financiers de Technologies Urbanimmersive a été retardée en raison du délai de son entrée en bourse, à la suite d’une prise de contrôle inversée, et de retards de la clôture de son financement. Au début d’octobre 2012, soit après la fin de son année financière 2012, Technologies Urbanimmersive a conclu un placement privé de 2,5 millions de dollars. Quelques jours plus tard, une opération d’acquisition des actions de l’entité UI Capital pour 6,3 millions de dollars a été approuvée par la Bourse de Toronto.




Tags: , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+