Création d’un centre de recherche en chaînes de blocs à Montréal


Dominique Lemoine - 12/07/2017

Catallaxy doit investir en recherche, développement, formation et commercialisation de la technologie des chaînes de blocs.Catallaxy

La firme-conseil Raymond Chabot Grant Thornton, notamment en matière de certification, fiscalité, insolvabilité, croissance et redressement d’entreprises, affirme que son investissement dans la création de ce centre de recherche à Montréal vise à « préparer les entreprises à leur transformation blockchain ».

Selon l’Office québécois de la langue française (OQLF), une chaîne de blocs (ou blockchain en anglais) est une « base de données distribuée et sécurisée, dans laquelle sont stockées chronologiquement, sous forme de blocs liés les uns aux autres, les transactions successives effectuées entre ses utilisateurs depuis sa création », par exemple « pour servir de registre des transactions bitcoins et remplacer les intermédiaires entre acheteurs et fournisseurs ».

Les champs d’application potentiels des chaînes de blocs incluraient notamment les domaines du transport, de la location, des soins de santé et des banques, ajoute l’OQLF. Le président et chef de la direction de Catallaxy, Jonathan Hamel, soutient que « les technologies comme Bitcoin et Ethereum auront le même impact sur le système financier et la gouvernance que l’Internet a eu pour les médias écrits et la musique ».

Le début des activités de ce centre est prévu à l’automne 2017. Il sera composé de quinze personnes à Montréal, en plus d’une cinquantaine de partenaires et collaborateurs dans le monde.

Lire aussi :

Information financière : l’avenir est à la technologie

Ericsson ouvre son centre de TIC à Vaudreuil-Dorion

OVH ouvrira un centre de R et D en TIC à Québec




Tags: , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+