Commerce électronique : L’OQLF se penche sur l’usage du français


Fanny Bourel - 18/04/2016

L’Office québécois de la langue française, le CEFRIO et l’Institut du Québec se sont associés pour dresser un portrait de l’utilisation du français par les entreprises québécoises faisant du commerce électronique.Illustration du concept du commerce électronique

Premier constat, la langue française est bien représentée mais son usage varie selon les outils. Un peu plus de la moitié des entreprises n’utilisent que le français sur les réseaux sociaux alors que 28 % d’entre elles optent pour le français et l’anglais à égalité.

En ce qui concerne les sites internet, les sites internet mobiles et les applications, le choix du bilinguisme est effectué six fois sur dix. Dans le quart des cas, seul le français est utilisé. Le tout-français est surtout préféré dans les régions autres que celles autour de Montréal.

Sur les réseaux sociaux, plus l’entreprise est proche de Montréal et plus elle communique dans les deux langues. Si dans 69 % des cas, les médias sociaux ne sont utilisés qu’en français dans les autres régions du Québec, le taux descend à 55 % dans la couronne de Montréal et à 29 % dans la région administrative de Montréal.

Les entreprises les plus bilingues sont également celles qui vendent le plus en dehors du Québec. Seulement le quart des 1200 entreprises interrogées ont déclaré n’avoir que des clients québécois.

Près d’une entreprise sur cinq faisant affaires au Québec et ailleurs ont un site internet uniquement disponible en français et presque la moitié d’entre elles n’interagissent qu’en français sur les réseaux sociaux. Seulement une entreprise sur trois dans cette situation fait le choix du bilinguisme sur les médias sociaux.

Lire aussi :

Forte progression du commerce en ligne

Entreprises en TI récompensées par l’OQLF

Sites du Québec : deux internautes sur trois ne magasinent qu’en français




Tags: , , , , , , , ,