Comment fidéliser la Génération Y?


Denis Lalonde - 04/07/2012

La Génération Y serait en train de redéfinir les méthodes de fidélisation de la clientèle, à en croire une étude commandée par Aimia, société mère d’Aéroplan.

Cette génération d’adultes de 19 à 29 ans, aussi surnommée « enfants du millénaire » dans l’étude, aurait des attentes différentes de celles des adultes plus âgés face aux programmes de fidélisation.

En pourcentage, les membres de la génération Y sont moins nombreux (83 %) que les autres adultes (89 %) à participer à des programmes de fidélisation.

Toutefois, l’étude souligne que le poids démographique de la génération Y, évalué à 9 millions d’individus au Canada, forcera la main des spécialistes en marketing dans les années à venir.

D’après l’étude, plus des trois quarts des enfants du millénaire au Canada (78 %) ont davantage tendance à choisir une marque qui offre un programme de fidélisation ou de récompenses plutôt qu’une autre qui ne le fait pas. Cette performance est égale à celle des adultes plus âgés.

Le document révèle également que 63 % des enfants du millénaire choisissent de participer à un programme de récompenses avant tout parce qu’il est gratuit, contre seulement 37 % de ceux qui ne font pas partie de la génération Y.

« Les spécialistes du marketing qui ciblent les enfants du millénaire vont devoir démontrer pourquoi cette cohorte devrait s’engager auprès de leur marque. L’étude indique que cette génération attend beaucoup des relations qu’elle entretient avec les marques et exige d’être remerciée immédiatement par les programmes de récompenses », a indiqué Rick Ferguson, l’auteur principal du rapport et vice-président – Développement des connaissances chez Aimia, dans un communiqué.

Selon l’étude, 63 % des enfants du millénaire choisissent de participer à un programme de récompenses avant tout parce qu’il est gratuit, contre seulement 37 % de ceux qui ne font pas partie de la génération Y.

De plus, 47 % des adultes de 19 à 29 ans trouvent important d’être récompensés pour le partage de renseignements personnels, comparativement. Les adultes plus âgés sont 37 % à partager cet avis.

Mobilité au menu

Les membres de la Génération Y sont à l’aise avec les programmes de fidélisation qui permettent l’utilisation d’un téléphone mobile à la place de la carte en plastique. Plus du quart d’entre eux (27 %) préféreraient l’utilisation du mobile, par rapport à 9 % des adultes plus âgés.

De plus, 41 % des enfants du millénaire sont intéressés à se servir d’un téléphone pour payer leurs achats, contre seulement 18 % des adultes qui n’appartiennent pas à la génération Y.

L’étude révèle également que les enfants du millénaire sont environ trois fois plus susceptibles (21 %) que les Canadiens plus âgés (8 %) d’être très intéressés par les applications de portefeuille mobile.

Méthodologie

Aimia a demandé à Harris Interactive d’effectuer un sondage en ligne parmi des adultes canadiens âgés de 19 ans et plus. Le sondage a été mené au Canada auprès de 2 045 adultes entre le 8 et le 19 juillet 2011. La société affirme que les résultats ont été pondérés afin d’être représentatifs de la population en général.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW