Sites de secours chauds, froids et tièdes : lesquels sont adéquats?

11/11/2015 - Lynn Greiner

Commandité par RogersRogers

Lorsqu’un sinistre survient, il est important de rétablir les activités aussi vite que possible. Dans le cas contraire, l’entreprise pourrait faire faillite; en effet, la Federal Emergency Management Agency des États-Unis affirme que 40 % des entreprises ne reprennent pas leurs activités après une catastrophe. Une majeure partie de la reprise vise à faire fonctionner l’infrastructure des TI.


Illustration du concept d'analyse de données ou du concept des données informatiques

Image : Thinkstockphotos

Pour les entreprises qui ne peuvent se permettre de subir un temps d’arrêt, cela signifie qu’elles doivent disposer d’un site de secours. Il en existe trois catégories : les sites chauds, les sites froids et les sites tièdes. Cela n’a rien à voir avec la température de la pièce. Les facteurs déterminants sont plutôt l’état de préparation aux fins d’utilisation immédiate et les coûts qui y sont associés.

Les sites froids représentent l’option la moins coûteuse. Il s’agit essentiellement d’un lieu aménagé servant de centre de données, c’est-à-dire une pièce vide. Aucun équipement informatique n’est installé et vos sauvegardes ne s’y trouvent pas déjà, prêtes à être utilisées. En cas de sinistre, vous devez aller chercher et installer l’équipement, puis le configurer afin de récupérer et de restaurer les données. Cela exige du temps, des efforts et de l’argent au moment de la catastrophe, mais cette solution est la moins coûteuse.

Certaines entreprises économisent des coûts en conservant d’anciens serveurs ayant été retirés du centre de données principal aux fins d’utilisation dans le site froid. Cela peut permettre d’économiser quelques dollars, mais pourrait ne pas fournir une puissance suffisante; en effet, ces serveurs ont souvent été remplacés pour une certaine raison. Toutefois, à la rigueur, ils peuvent faire l’affaire, car il est possible de les configurer au préalable, avant de les placer sur l’étagère.

Viennent ensuite les sites tièdes en ce qui a trait aux prix. On y trouve de l’équipement installé et la connectivité y est établie, mais ils pourraient ne pas contenir la totalité des ressources du site principal. Il est possible que les données s’y trouvent déjà, mais elles ne seront probablement pas à jour; il y aurait donc un décalage tandis que les copies de sauvegarde sont récupérées et chargées.

Il est plus rapide de se rendre dans un site tiède que dans un site froid, mais ce n’est pas instantané. Si vous devez absolument démarrer le site de secours au moment où votre site principal connaît une interruption, un site chaud est votre seule option. Il peut s’agir d’une réplique du site principal, comprenant de l’équipement branché, offrant la même capacité et se trouvant aussi près des données actuelles que possible, ou ce pourrait être un site préparé pour les opérations de la plus haute importance seulement, en fonction des exigences de l’entreprise.

Certaines entreprises exploitent deux centres de données : chacun fait office de site chaud pour l’autre, et les données sont continuellement synchronisées entre ces deux sites, ce qui permet la reprise immédiate des activités.

Les nouvelles options constituent les solutions infonuagiques telles que DRaaS et IaaS; pour parvenir aux mêmes fins, les organisations peuvent également utiliser un environnement d’hébergement entièrement géré ou faire appel aux services d’une entreprise spécialisée dans l’approvisionnement des sites de secours. En bref, vous pouvez utiliser n’importe quel site, du site chaud au site froid, en fonction du temps et des moyens financiers dont vous disposez. Dans tous les cas, un site chaud s’avère dispendieux.

Il arrive parfois que des organisations bénéficiant d’un excédent de capacité suffisant concluent une entente réciproque en vertu de laquelle chacune accepte d’assurer la sauvegarde des données de l’autre en cas de sinistre. Cependant, il faut porter une attention particulière à l’entente sur les niveaux de service et il faut faire preuve d’une grande confiance.

Il peut être difficile de prendre une décision. Il n’est pas facile d’équilibrer le budget et les besoins d’une entreprise. Consulter des professionnels tels que les experts en continuité des activités de Rogers peut vous aider à peser les solutions qui s’offrent à vous et à élaborer un plan qui fonctionne.


Mots-clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,