Ressources de pratiques à adopter en cas de reprise après catastrophe

04/11/2015 - Lynn Greiner

Commandité par RogersRogers

Nous espérons tous ne jamais y avoir recours, mais les plans de reprise après catastrophe et de continuité des activités sont une partie essentielle de toute stratégie d’entreprise.


Sans plan, si les opérations de l’entreprise sont interrompues, que ce soit en raison d’un incendie, d’une inondation, de mauvaises conditions météorologiques, d’une activité criminelle ou d’un événement important empêchant les employés de se rendre au bureau, votre entreprise pourrait se retrouver dans le pétrin.

L’élaboration de ces plans n’est pas une tâche facile. Il faut penser à de nombreuses choses et peaufiner chaque petit détail. Et il ne s’agit pas que de détails propres aux TI. Bien que la technologie joue un rôle majeur dans l’exercice, il faut également tenir compte des employés et des installations.

Continuité des activités, reprise, infonuagique

Image : Thinkstock

Heureusement, nous bénéficions d’une solide expertise grâce à laquelle nous pouvons nous assurer de ne manquer aucun élément essentiel du plan. Les pratiques exemplaires foisonnent; il suffit de savoir où les trouver.

Je vous suggère de vous informer d’abord auprès d’une organisation professionnelle dont la principale raison d’être est la reprise après catastrophe : DRIE, ou RECO (Réseau d’échange en continuité des opérations), en français.

Les objectifs du RECO sont les suivants :

  • Permettre l’échange d’information entre les spécialistes en continuité des activités;
  • Agir à titre de source autorisée de renseignements concernant la continuité des activités;
  • Favoriser les connaissances relatives à la continuité des activités au sein de l’entreprise et des unités gouvernementales;
  • Faire progresser les normes professionnelles de la discipline;
  • Collaborer avec des représentants appartenant à des organisations commerciales, sans but lucratif et gouvernementales afin de présenter des renseignements à l’appui des schémas de continuité des activités les plus efficaces et rentables en vue d’assurer la protection de la vie, de la santé et de la sécurité des personnes ainsi que des biens des entreprises et de l’environnement canadien.

L’adhésion au réseau est ouverte aux personnes qui travaillent dans le domaine de la continuité des activités ou qui s’y intéressent.

Une autre excellente ressource est le géant du réseautage, Cisco, dont le livre blanc sur les pratiques exemplaires à adopter en cas de reprise après catastrophe se base sur une publication du National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis. Ce livre aborde tous les aspects possibles, de l’analyse des risques à la tenue des documents. Un plan de reprise après catastrophe et de continuité des activités est un document vivant qui doit être revu et modifié régulièrement afin de refléter les situations réelles; le livre blanc de Cisco explique comment réaliser cette tâche.

Forbes a également fourni un bon aperçu de ces pratiques exemplaires, d’après la description d’un spécialiste de l’industrie, qui comprend l’avertissement « Souvenez-vous de la loi de Murphy ». De plus, l’entreprise DataSource Solutions propose dix pratiques exemplaires, tandis que le conseil exécutif du magazine CIO recommande huit pratiques exemplaires à adopter en cas de reprise après catastrophe.

Si, au sein de votre entreprise, vous ne disposez pas de l’expertise vous permettant d’élaborer un plan de reprise après catastrophe adéquat, et que vous n’avez ni le temps ni les ressources pour remédier à cette situation, vous pouvez faire appel aux services d’entreprises telles que Rogers, dont les unités de services sont composées de spécialistes en reprise après catastrophe et en continuité des activités. Ceux-ci peuvent vous aider à bâtir votre plan et vous fournir les ressources nécessaires pour le mettre à l’essai puis le mettre en œuvre.


Mots-clés: , , , , , , , ,