Combien coûterait une violation de données à une entreprise?


Jean-François Ferland - 10/06/2013

Symantec et Ponemon Institute estiment l’impact financier moyen d’une violation de données à environ 3,1 M$ US, rapporte IT Business.Illustration du concept du piratage

L’éditeur de logiciels de sécurité Symantec et la firme d’analyse et de recherche Ponemon Institute, dans le cadre d’une étude conjointe, sont arrivés à cette conclusion en vertu des données d’un sondage qui a été réalisé auprès d’environ 1 400 personnes qui œuvrent dans 277 organisations dans neuf pays.

Le coût moyen d’une violation de données serait d’environ 136 dollars par dossier de client perdu. Le nombre moyen de dossiers perdus par violation de données serait d’environ 23 647 dossiers. Une entreprise perdrait de 2 300 à 99 000 dossiers lors d’un épisode de violation de données, selon l’étude.

Le coût moyen d’une violation de données a été établi par Ponemon Institute au moyen d’informations qui ont été recueillies auprès des participants au sondage. Ce coût inclut des dépenses directes, comme l’embauche d’experts en enquête, l’établissement d’un numéro d’urgence pour les clients et la fourniture à ces clients d’abonnements gratuits à des services de surveillance du crédit. Ce coût inclut aussi des dépenses indirectes, comme les coûts de réalisation d’une enquête en interne, les coûts liés à la perte de clients et les coûts liés à l’incapacité d’obtenir de nouveaux clients.

Aucun participant à l’étude de Symantec et du Ponemon Institute ne provenait du Canada, mais Larry Ponemon, le président du conseil de la firme qui porte son nom, croit qu’il y a des tendances similaires au sein des pays de l’Amérique du Nord.

Lire l’article complet dans le portail d’IT Business, une publication sœur de Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.
Google+