Cinq étapes vers une stratégie de nuage informatique


Jeff Jedras - 21/07/2015

Adoptez-vous une approche stratégique en ce qui concerne le nuage? Ce ne sont pas toutes les entreprises qui, sollicitées par un battage publicitaire, se laissent persuader d’adopter le nouveau paradigme informatique. Mais si vous voulez réussir à bien comprendre en quoi consiste le nuage, il faut un plan.

infonuagique, nuage informatique, stratégie

Image : Thinkstock

Dans la deuxième partie du webinaire organisé par Jim Love, directeur de l’informatique chez CIAT et commandité par Rogers Communications – La gestion stratégique du nuage – les personnes présentes ont été informées quant à la nécessité d’approcher de manière délibérée le nuage informatique pour qu’en découlent les avantages.

Bien que ce soit toujours sa préférence personnelle, Paul Monaghan, directeur du nuage informatique et des services gérés, élaboration de solutions chez Rogers, est conscient que peu d’entreprises choisiront l’approche du « nuage à l’avant-plan » pour l’infrastructure de leurs TI. Lorsqu’il est question tant de l’adoption de nouvelles fonctionnalités que du remplacement de fonctionnalités existantes, les recherches d’IDC révèlent que l’option « nuage en plus » est la plus populaire, suivie de l’option « nuage à l’avant-plan » et de l’approche « nuage à l’arrière-plan » que peu d’entreprises choisissent.

M. Monaghan a dit qu’il n’est pas surpris de voir ces données – la plupart des entreprises présentent une infrastructure des TI traditionnelle et les solutions ne s’adapteront pas bien au nuage. Il est difficile de migrer toutes les applications vers le nuage – certaines s’y prêtent mieux que d’autres.

M. Monaghan a donné le conseil suivant : « Il faut toujours sélectionner la meilleure solution qui convient à la tâche ».

Le défi pour un grand nombre d’organismes réside dans le fait que leur infrastructure traditionnelle constitue une barrière à leur progression. Uber et Air BNB, entreprises nées dans le nuage, comptent sur l’effet de levier exercé sur leur infrastructure de nuage à l’avant-plan pour en augmenter l’aptitude à s’adapter à la demande et à renverser les paradigmes traditionnels qui existent dans leurs domaines respectifs d’activité. Pour la plupart des entreprises, il est difficile d’innover lorsque 80 % du budget des TI est consacré à l’éclairage – seulement 20 %, dans le meilleur des cas, étant dirigé vers l’innovation.

Il vous faut toutefois trouver un moyen d’innover car vos concurrents en trouveront un. Plus de la moitié des entreprises qui figuraient sur la liste Fortune 500 en 2000 ne figurent plus sur la liste aujourd’hui – cela signifie « innove ou crève ». Et M. Monaghan a dit que le nuage peut justement procurer aux entreprises le temps qu’il leur faut pour innover.

Les trois-quarts des entreprises interrogées par Harvard Business Review affirment que le nuage leur a donné un avantage concurrentiel, y compris un accès plus rapide au marché, la capacité de réagir plus rapidement au changement, la réalisation d’efficiences opérationnelles et d’économies, et la possibilité de rediriger les ressources permettant de créer davantage d’innovations.

M. Monaghan a communiqué les cinq étapes qui devraient faire partie de votre stratégie de nuage.

1. Précisez votre vision stratégique : Quelle est la raison expliquant votre migration vers le nuage? Une fois la raison clairement définie, énumérez vos motivations. Il s’agit le plus souvent d’augmenter l’aptitude de l’application afin de gagner un avantage concurrentiel, d’accroître l’efficience des TI pour le personnel et l’infrastructure et de réduire le risque en assurant la continuité des applications critiques.

2. Évaluez où vous vous situez dans votre exploration du nuage : il se peut que quelques-unes de vos applications soient déjà dans le nuage et que vous soyez en attente de développements futurs. Vous voulez commencer par établir quel est votre niveau de maturité en ce qui concerne votre évolution dans le nuage. Les avantages liés au nuage sont proportionnels à la maturité. Au bas de l’échelle se trouve l’observateur du nuage; cette entreprise en est encore à définir sa stratégie et à lancer la première explication de ses concepts. Au sommet de l’échelle se trouve l’entreprise axée sur le nuage; elle possède une stratégie de nuage à l’avant-plan, négocie les services de nuage et a mis en œuvre DevOps. La plupart des entreprises aujourd’hui se situent au centre.

3. Privilégiez vos projets de nuage : examinez quelles sont les meilleures tâches à migrer vers le nuage, en vous concentrant d’abord sur les projets qui offrent des résultats nets mesurables tout en minimisant le risque lié à la sécurité.

4. Surmontez les quatre défis courants en ce qui a trait au nuage : « La culture du nuage m’impressionne beaucoup. Et il n’y a pas que le service des TI qui doit penser en fonction du nuage; c’est également l’affaire du secteur d’activité », a dit M. Monaghan. Les autres défis comprennent l’obtention d’un droit relatif à la sécurité, tout en vous assurant d’un service fiable et de l’optimisation de vos coûts.

5. Sélectionnez le modèle d’adoption de votre nuage : il en existe trois. Le choix par défaut, le « nuage à l’avant-plan » s’impose lorsque les circonstances sont favorables. Des applications ou des types d’application spécifiques « ciblés » sont mis dans le nuage. Et les développeurs « improvisés » sont invités à se servir du nuage pour leurs applications. « Lorsque c’est faisable, vous voulez avoir la permission d’utiliser le nuage, mais il vous faut partir de quelque part et le ciblage est également une approche courante », a affirmé M. Monaghan. « Trouvez ces applications qui auraient avantage à migrer dans le nuage en premier lieu. »

Lire aussi :

Valeur des communications unifiées : sept avantages en chiffres

L’ère « Apportez votre équipement personnel » approche

Dix mythes à réfuter en matière de nuage informatique




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jeff Jedras

Jeff Jedras est le rédacteur en chef adjoint chez IT World Canada. Il participe principalement aux portails Computer Dealer News et ITbusiness.ca, où il couvre les domaines de la revente et des petites et moyennes entreprises.