Capital de risque: Fin de la disette au Canada


La rédaction - 12/03/2013

Le capital de risque fait un retour en force après une décennie d’inactivité, affirment des investisseurs et des entrepreneurs.Illustration de financement

Dans le cadre d’une conférence sur les affaires et la technologie qui a eu lieu à Toronto il y a quelques jours, un spécialiste des premiers stades de l’investissement, un directeur de programme d’accélération d’entreprise et un entrepreneur ont fait état d’un regain d’activité dans le secteur du capital de risque dans l’industrie des TI.

Les conférenciers ont donné des conseils aux futurs entrepreneurs, mais ils ont aussi fait des mises en garde à propos de la relation qu’ils pourraient établir avec des capital-risqueurs. Ces derniers peuvent être plus exigeants qu’auparavant, mais les entrepreneurs peuvent aussi choisir avec quels investisseurs ils établiront une relation.

Andy Yang, directeur général de la firme torontoise Extreme Startups, a rappelé que les cas dont parlent les médias spécialisés sont surtout ceux des histoires à succès.

« Pour chaque technologie qui a percé, quatre-vingt-dix-neuf ont échoué. Les entrepreneurs doivent réaliser que peu importe le caractère unique que semble avoir leur idée, d’autres sont presque assurément travaillé sur une même idée », a-t-il souligné.

Lisez l’article Venture capital drought over, would-be entrepreneurs told (en anglais)du journaliste Grant Bucker, qui a été publié dans le portail IT Business, une publication soeur de Direction informatique.




Tags: , , , ,