Cambriolages : prudence sur les réseaux sociaux pendant les vacances


Fanny Bourel - 19/07/2016

Le quart des Québécois auraient déjà indiqué sur les médias sociaux qu’ils partaient en vacances, selon un sondage de l’assureur Allstate Assurance.

(Image : Thinkstock)

(Image : Thinkstock)

Une proportion qui grimperait à 52 % chez les 18-24 ans et à 43 % chez les 25-34 ans. Pourtant, partager ses égoportraits de voyage sur Facebook ou Instagram ne serait pas sans danger pour la sécurité de ses biens. En effet, les cybercriminels n’hésiteraient pas à se servir des réseaux sociaux pour planifier des cambriolages.

Grâce à la géolocalisation des téléphones portables ou des tablettes numériques, il leur serait également plus facile de s’informer de la présence ou non des gens à leur domicile.

D’après le sondage, 60 % des hommes et 51 % des femmes ne penseraient pas à désactiver la fonction de géolocalisation de leur appareil lorsqu’ils sont en voyage.

L’activité en ligne des enfants et des adolescents pourrait également mettre la maison familiale à risque. Or, le tiers des répondants n’aurait pas tendance à suivre ce que les enfants publient sur leurs comptes. Protéger sa propriété passerait donc aussi par la sensibilisation de sa progéniture à ce qu’il est prudent d’indiquer ou non sur les médias sociaux.

Lire aussi:

Partage de données : méfiance envers les réseaux sociaux

Téléphone intelligent à vendre? Attention au contenu résiduel




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,