« Bloguer, ce n’est pas du journalisme » – Arianna Huffington


Denis Lalonde - 13/02/2012

La fondatrice du Huffington Post, Arianna Huffington, balaie du revers de la main les critiques à propos du fait que l’entreprise ne rémunère pas ses blogueurs. Pour elle, bloguer ne signifie pas faire du journalisme, mais bien s’exprimer librement.

« Le blogue, c’est un peu comme un long message sur Twitter. Il est possible d’écrire n’importe quoi, n’importe quand et sans limite de longueur. Nous offrons une plateforme et les blogueurs fournissent du contenu », a-t-elle affirmé à l’occasion d’une conférence donnée le 8 février devant plus de 500 personnes au Reine-Elizabeth.

L’événement était organisé par le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM).

La conférence de Mme Huffington coïncidait avec le lancement de la version québécoise du site Internet d’actualités et de commentaires, qui compte sur une équipe de 120 blogueurs.

Le fait que les blogueurs ne soient pas rémunérés a soulevé un tollé au Québec. De nombreuses personnalités y ont vu une atteinte au travail rémunéré des journalistes. Une dizaine de blogueurs qui devaient publier des textes sur le Huffington Post Québec, dont le député de Québec Solidaire, Amir Khadir, et sa collègue à la tête du parti, Françoise David, ont alors préféré se retirer du projet.

L’entreprise fait également l’objet d’un recours collectif de la part de blogueurs américains, qui se sont sentis lésés par la vente de l’entreprise à AOL en février 2011 pour un montant de 315 millions de dollars américains. Les plaignants s’estiment en partie responsable du succès du site Internet et réclament leur part du gâteau.

Placer le lecteur au centre de « l’expérience »

La conférence de la dirigeante portait sur l’impact des médias sociaux dans le monde. Selon elle, il est primordial de placer le lecteur au centre de l’expérience en lui permettant de s’exprimer sur des sujets d’intérêt et de partager le tout avec ses amis.

« Depuis l’acquisition – du Huffington Post – par AOL, nous avons lancé 44 sections en plus de la vingtaine qui était déjà en place. Peu importe ce qui vous passionne, il y a une section qui saura répondre à vos besoins, vous permettra de partager vos opinions et de communiquer avec vos amis », raconte Mme Huffington.

La version américaine du site Internet compterait plus de 40 millions de visiteurs uniques par mois, a révélé la conférencière, citant des chiffres de ComScore.

Cette dernière a souligné le lancement d’une section de « bonnes nouvelles » qui a connu beaucoup de succès, « parce que de nombreux lecteurs en ont ras-le-bol de ne lire que des mauvaises nouvelles », dit-elle.

Arianne Huffington croit également qu’à l’heure où les citoyens sont de plus en plus cyniques envers ceux qui les gouvernent, les entreprises des médias qui auront du succès seront celles qui auront réussi à développer une relation de confiance avec leur lectorat.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, Cliquez ici.




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW