Bell tapé sur les doigts pour des évaluations en ligne maison


Dominique Lemoine - 15/10/2015

Bell s’engage à ne pas ordonner à ses employés et entrepreneurs d’évaluer, de classer ou de critiquer les applications dans les boutiques qui en vendent.Illustration du concept du travail dans un bureau

Le Bureau de la concurrence du Canada rapporte que son entente obtenue avec le fournisseur de services de télécommunications Bell Canada au sujet d’évaluations positives en ligne inclut : de ne pas encourager ou inciter les employés et entrepreneurs à évaluer, classer et critiquer les applications.

« En novembre 2014, certains employés de Bell ont été encouragés à diffuser des critiques et des évaluations positives au sujet des applications gratuites MonBell Mobile et Mon compte de Virgin dans les boutiques d’applis iTunes et Google Play, sans préciser qu’ils étaient des employés de Bell », rappelle le Bureau de la concurrence.

Selon le Bureau de la concurrence donc, « ces critiques et évaluations avaient créé l’impression générale qu’elles émanaient de consommateurs indépendants et impartiaux et qu’elles avaient temporairement nui à l’évaluation globale (en nombre d’étoiles) des applications ».

Bell aurait consenti à « veiller en particulier à interdire l’évaluation, le classement ou la critique d’applications disponibles dans des boutiques d’applis par des employés et des entrepreneurs », ainsi qu’à promouvoir la confiance dans l’économie numérique et l’intégrité des critiques faites en ligne.

Lire aussi :

Publicité trompeuse : Amende de 10 M$ pour Bell Canada

Renouvellement de prescriptions sur iPhone chez Jean Coutu

Engagement Labs lance un outil d’évaluation des marques en ligne




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+