BCE voit son bénéfice net progresser de 31% au deuxième trimestre


Denis Lalonde - 08/08/2012

 BCE, société mère de Bell Canada, a vu son bénéfice net progresser de 31 % au deuxième trimestre, révise ses prévisions à la hausse pour l’ensemble de l’exercice 2012 en plus de hausser son dividende annuel.

La société a présenté un bénéfice net de 773 millions de dollars (1 dollar par action) pour le trimestre, lui qui était de 590 millions de dollars (76 cents par action) à la période correspondante en 2011.

Le titre de BCE a atteint un sommet annuel de 44,99 dollars en cours de séance à la Bourse de Toronto. (Logo: Bell Canada)

En excluant les éléments non récurrents, le bénéfice net de BCE atteint 788 millions de dollars pour le trimestre, soit 1,02 dollar par action, comparativement à 663 millions de dollars (86 cents par action) l’an dernier.

Les revenus de BCE ont par ailleurs diminué de 0,5 % durant la période de trois mois pour se chiffrer à 4,92 milliards de dollars, par rapport à 4,96 milliards de dollars il y a un an.

Ces résultats sont supérieurs aux prévisions des analystes. Ces derniers anticipaient un bénéfice par action de 81 cents en excluant les éléments non récurrents, selon l’agence de presse Thomson Reuters.

Bonne tenue de la division de services sans fil

La bonne tenue de la division de services sans fil de Bell Canada n’est pas étrangère à la progression des bénéfices. La division a vu ses revenus grimper de 6,7 % à 1,36 milliard de dollars.

Le prix moyen par utilisateur (PMU), mesure de référence de la santé des services sans fil des opérateurs, a augmenté de 4,5 % au deuxième trimestre pour s’établir à 55,37 dollars par mois, lui qui était de 52,99 dollars par mois il y a un an. Cela signifie que chaque client paie en moyenne 55,37 dollars par mois pour son abonnement à la téléphonie sans fil.

« Cette augmentation découle principalement de l’utilisation accrue des services de données, en raison d’une proportion plus importante des abonnés des services postpayés, qui génèrent une valeur plus élevée, utilisant un téléphone intelligent. Elle a été contrebalancée en partie par la diminution de la composante services téléphoniques », précise BCE dans un communiqué.

Le nombre d’utilisateurs de téléphones intelligents a augmenté à 55 % du total des abonnés des services postpayés à la fin du deuxième trimestre, comparativement à 38 % un an plus tôt.

Hausses du dividende et des prévisions

Grâce à ces résultats financiers, la direction de BCE a décidé de relever son dividende annuel de 10 cents, lui qui passe de 2,17 à 2,27 dollars. L’augmentation s’appliquera au dividende du troisième trimestre, qui sera versé le 15 octobre aux actionnaires inscrits à la fermeture des marchés le 14 septembre.

BCE a également relevé ses prévisions de bénéfice par action pour l’ensemble de l’exercice entre 3,15 et 3,20 dollars par action, alors que les analystes tablent sur une performance de 3,16 dollars, selon Thomson Reuters.

En février dernier, BCE disait s’attendre à un bénéfice par action de 3,13 à 3,18 dollars.

Le titre de BCE grimpait de 1,25 dollar (2,89%) à 44,50 dollars à la Bourse de Toronto en début d’après-midi. Au cours des 52 dernières semaines, le titre a oscillé entre 34,99 et 44,99 dollars.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW