Baisse du bénéfice net annuel chez BCE


Benjamin Jébrak - 06/02/2014

BCE rapporte des revenus de 20,4 milliards de dollars pour son exercice financier 2013.

Logo de BCELe conglomérat du domaine des télécommunications BCE, qui est composé des filiales Bell Canada et Bell Aliant, fait état d’une une hausse des revenus de 2,1 % comparativement aux 19,9 milliards de dollars qui avaient été enregistrés pour son année financière 2012.

Cette légère hausse des revenus pourrait être due à l’augmentation du nombre d’abonnés dans les divers secteurs d’activités de Bell et de Bell Aliant.

BCE rapporte un bénéfice net de 1,97 milliard de dollars, ce qui représente une baisse de 481 millions de dollars comparativement à son exercice financier 2012.

La diminution du bénéfice net annuel de BCE est attribuable en partie à une obligation au titre des avantages tangibles de 230 millions de dollars, dont le paiement a été imposé à Bell Canada par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans le cadre de l’acquisition d’Astral.

Également, la diminution du bénéfice net annuel de BCE est attribuable à la valeur plus élevée du règlement favorable de situations fiscales incertaines en 2012, ainsi qu’à un profit comptabilisé à la suite du transfert de spectre d’Inukshuk à ses partenaires.

À la fin de son quatrième trimestre financier, BCE comptait, dans ses filiales Bell et Bell Aliant, près de huit millions de clients pour ses services sans fil, ce qui représente une hausse de 1,3 % par rapport au trimestre financier équivalent de 2012. le conglomérat comptait plus de deux millions d’abonnés des services de télé, une augmentation de 7,7 %, et plus de trois millions d’abonnés aux services Internet haute vitesse, soit une augmentation de 3,0 % d’année en année.

Lire aussi : BCE reçoit un prix de gouvernance globale d’entreprise, niveau international

Alors que BCE indique avoir atteint tous les objectifs financiers qu’elle s’était fixés pour son exercice financier 2012-2013, l’entreprise continuera d’investir dans sa stratégie de croissance du dividende et dans les services de prochaine génération. Par sa filiale Bell Canada, BCE investira dans les services de télé, dans le sans fil, les services Internet et dans les services médias.

« La stratégie de Bell consistant à investir massivement dans l’infrastructure de communications de prochaine génération du Canada porte ses fruits pour nos clients et actionnaires », a déclaré George Cope, président et chef de la direction de Bell Canada et de BCE.




Tags: , , , ,
Benjamin Jébrak

À propos de Benjamin Jébrak

Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.
Google+