Axon cible les forces de l’ordre du Canada


Dominique Lemoine - 13/07/2017

Le fournisseur de technologies connectées destinées aux forces de l’ordre propose un essai d’un an à son portail infonuagique Evidence.Taser caméra corporelle Axon

Axon, qui était anciennement connu sous l’appellation Taser International et dont le siège social est situé en Arizona, affirme que ses caméras corporelles, ses applications mobiles, l’accès à son portail internet Evidence et à son réseau infonuagique visent la « productivité » des policiers.

Pour en faire la démonstration, Axon soutient « élargir son programme d’essai de gestion infonuagique de la preuve et de caméras corporelles pour inclure l’ensemble des agences de police canadiennes ». Le fournisseur mentionne avoir lancé ce programme d’essai aux États-Unis en avril 2017.

La plateforme Evidence serait conçue pour permettre une gestion des preuves et un partage d’information sans CD, DVD ou autres moyens de stockage des données de dossiers. Elle inclurait aussi des capacités de « caviardage automatique », de transcription sur demande et de partage de preuves numériques décloisonnées.

« La solution d’Axon aide à accroître le nombre de condamnations en réduisant les délais d’avant-procès, permettant aux agences d’économiser du temps et de l’argent », soutient le fournisseur. Axon commercialise aussi des « armes intelligentes », qui doivent permettre aux agents « d’intervenir par l’utilisation intermédiaire d’une force moins létale ».

Lire aussi :

Maintien de l’ordre « intelligent » : caméras Taser sur les policiers de Montréal

Le maintien de l’ordre à l’heure du nuage informatique

Détecteur de mensonge testé pour les aéroports et les frontières




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+