Ascension du dirigeant en matière de données


Gartner - 14/02/2017

BLOGUE – Le passage vers les affaires numériques guidées par les données force les organisations à créer et à réinventer des fonctions, des postes et des tâches axés plus précisément sur les données et l’analytique.Illustration du concept de l'analytique

La transformation des activités numériques nécessite une nouvelle espèce de « cadres dirigeants en matière de données ». Au nombre de ceux-ci, il y a le chef des données et le chef de l’analytique, des fonctions de leader des TI axées sur les données et sur l’analytique (par exemple, les responsables de la veille stratégique et de la gestion des données maîtresses) et d’autres fonctions administratives. Leur objectif consiste à exploiter l’analyse de données pour stimuler les recettes numériques et à soutenir l’amélioration opérationnelle en matière de TI, de marketing, de gestion des risques, de conformité, de production et de finances.

Comme il en sera question à l’occasion du Gartner CIO & IT Executive Summit à Toronto, l’augmentation rapide du nombre de nouveaux cadres démontre que les entreprises s’adaptent aux tendances du marché et aux courants technologiques dans leur virage vers les activités numériques.

Cette tendance à créer de nouveaux postes de cadres indique l’importance stratégique que l’on accorde aux données et à l’analytique dans les priorités cruciales pour la réalisation de la mission, notamment les recettes numériques, l’efficacité et l’efficience des processus opérationnels, ainsi que l’augmentation des connaissances et des décisions fondées sur les données.

Cette évolution du leadership en matière de données et d’analytique dans tous les types d’organisations – commerciales, sans but lucratif et gouvernementales – démontre un engagement à exploiter les courants puissants, par exemple les affaires algorithmiques et l’Internet des objets.

Ces développements, de même que les débouchés découlant de l’analyse des nouvelles sources de données et technologies, soulignent la nécessité de mettre en place de nouveaux postes de cadres pour combler l’écart qui existe entre les « affaires » et les « TI » et mettre à profit les données pour atteindre les objectifs d’affaires sur le plan numérique. La nouvelle réalité pour les dirigeants en matière de données et d’analytique implique une évolution de la terminologie. On parle, par exemple, de l’apprentissage-machine et de méthodes telles que la modélisation prédictive pour refléter ces nouvelles fonctions. Il n’y a pas si longtemps, les organisations considéraient les « données » comme un « sous-ordre » de l’information.

Toutefois, les conseils d’administration, les PDG et les hauts dirigeants ont heureusement commencé à voir les choses autrement. De plus en plus de dirigeants des TI et de dirigeants d’entreprise parlent désormais de « données » et de « gestion des données » plutôt que d’« information » et de « gestion de l’information », ainsi que d’« analytique » plutôt que de « veille stratégique ».

Ces changements graduels en ce qui concerne la terminologie, les fonctions et les titres, de même que l’émergence des capacités de TI bimodales et d’autres développements, donnent un aperçu de l’ampleur et de la profondeur des changements organisationnels qu’entraînera la transformation vers les affaires numériques guidées par les données.

Les nouvelles technologies analytiques de pointe sont en croissance, par exemple l’analytique prédictive et prescriptive, les logiciels de gestion décisionnelle, les machines intelligentes, les applications de traitement de flux d’événements et les plateformes d’intelligence opérationnelle. Par conséquent, la demande en matière d’analytique a transcendé les communautés spécialisées dans les TI. L’analytique est désormais menée par les unités opérationnelles individuellement.

Le moment est venu pour les organisations de reconnaître la nécessité de mettre en place une nouvelle structure de dirigeants, de scientifiques, d’architectes et d’ingénieurs des données, et de nouvelles structures organisationnelles, ainsi que de moderniser les applications et l’infrastructure. Vu l’ampleur du défi, il faudra des dirigeants qui seront en mesure d’agir à titre d’agents et experts de changement. Ils devront mener la création d’un ensemble cohésif de capacités pertinentes aux affaires à l’échelle de l’ensemble des canaux, sources et utilités de l’information, afin d’optimiser les investissements en matière d’information et de tirer profit de la nouvelle économie de l’information.

Joseph Bugajski assure la gestion de l’ensemble des recherches en ce qui concerne les données et l’analytique chez Gartner. Ces recherches sont axées sur la stratégie, la gestion et les infrastructures en matière de données, ainsi que sur l’analytique commerciale, la découverte de données, la veille stratégique et l’analytique de pointe. Ses intérêts personnels dans le domaine de la recherche englobent la (le) CDO, la stratégie en matière de données et d’analytique, ainsi que les enjeux organisationne
ls.

Lire aussi :

Dix tendances technologiques stratégiques pour 2017

Cinq moyens de maximiser l’efficacité d’un centre de données

Est-ce que le directeur principal des données peut alléger le fardeau du DPI?




Tags: , , , , , , , , , , ,